Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

18 août 2010 3 18 /08 /août /2010 16:29

Une année en Provence

 

Auteur : Peter MAYLE
Genre : Roman
Éditions : Points
Date : 1996

Nombre de pages : 263
ISBN : 978-2020-237048

 

Quatrième de couverture :

 

Installé près de Ménerbes, l'écrivain Peter Mayle a visité les arrières- salles de Provence, à l'heure où le vin semble plus clair; tracé le portrait d'Amédée, fermier et vigneron pour qui « Vous aimez le lapin ? » signifie généralement « Puis-je emprunter le pré du bas pour y planter de la luzerne ? »; écouté avec le sérieux d'un proface, l'ironie d'un londonien pourparlers, les mots, les marques d'affection d'un village du Lubéron, et fini par comprendre la formule chantante – mais combien mystérieuse – lâchée au milieu des repas : Encore du paingue ?
Cette chronique quotidienne et malicieuse, a fait le tour du monde. Elle connaît en France un succès sans précédent.

 

Mes impressions :


L'auteur, un Anglais nous dresse un tableau presque fidèle d'une année passé en Provence.

Ayant séjournée avec sa femme quelques fois dans le sud en période de vacances estivales, ils décident un jour d'élire domicile à temps plein dans cette région qu'ils affectionnent. Ainsi nous passons une année en leur compagnie, et il narre tout ce qui fait la Provence, son climat tempéré mais son mistral froid, sa cuisine Gastronomique, mais aussi ses diverses variétés de pain, la culture de la truffe. Il faut dire que les gens du Sud ont la réputation d'avoir une prédilection pour la bonne chère... Il parle de la conduite automobile particulière des gens du Sud, la chasse, la paperasse administrative, les transactions immobilières, le démarchage à domicile, les soirées et activités estivales avec les parties de pétanques, les marchés, mais aussi les côtés noir de cette région avec les incendies de foret et les caprices des orages du 15 août, bien singuliers de cette région. L'été indien vient compléter ce tableau alors que les estivants quittent leur maison secondaire ou leur location. Puis vient l'automne, avec les vendanges, la chasse et enfin viennent les fêtes de fin d'année avec son Noël Provençal et ses traditions....

 

Au fil des saisons il nous dresse un tableau complet et ma foi juste de cette terre, qu'il a adoptée depuis plusieurs années.
Les expressions coutumières de Provence et le patois ne sont pas oubliés, de même que les gageures. Ils se moquent gentiment des Provençaux qui sont quelques peu étranges.

 

Il est intéressant de voir comment sont perçus les Provençaux : les traits marqués de leur caractère et leur culture.

Les préjugés ont la vie dure !
J'ai pris plaisir à passer une année en Provence en compagnie de Peter Mayle.
Le style et l'humour en sont témoins.

En lisant ce livre j'ai eu l'impression de vivre au rythme de cette région nonchalante une seconde fois et j'ai pu apprécier ce qui pour moi est un art de vivre. Il est bon et objectif de se remémorer ou de prendre conscience des avantages de vivre dans cette belle région.

 

Ce livre est à la fois une chronique est un roman de la vie quotidienne De l'auteur dans son village d'adoption de Ménerbes et de ses alentours. Les personnes sont ses voisins plus ou moins proches et les rencontres parfois pittoresques qu'il fait au fil des mois.

Un livre à découvrir pour ceux et celles qui ne connaissent pas les bienfaits et le plaisir de vivre au soleil....

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dona Swann 22/08/2010 15:15


J'ai aimé que le portrait des gens soit satirique, mais jamais méchant. Pour un trait de caractère qui n'honore pas (les promesses sempiternelles d'artisans qui ne viennent jamais, par exemple...
je pourrais être payée pour les connaître !), il y en a tant d'autres qui font se dire qu'on est drôlement bien chez nous...
J'ai moins aimé que les conséquences de ce livre ont été des hordes de touristes venant photographier les personnages du livre jusque chez eux, et l'explosion des prix de l'immobilier autour de
chez les Mayle... Ça s'appelle la rançon d'un succès mondial.


Mélusine 22/08/2010 16:49



Bonjour DonaSwann, il est vrai que ton esprit clairvoyant et critique (dans le bon sens du terme) te laisse objective . C'est ce qui fait en partie la richesse de ta personnalité.
À bientôt



Philippe D 18/08/2010 21:39


Une collègue, grande amoureuse de la Provence, m'a passé ce livre ainsi que d'autres du même auteur. J'ai beaucoup apprécié le style, la lecture facile et gaie de ces romans.
Ils se laissent lire avec plaisir.


Mélusine 19/08/2010 08:34



Bonjour Philippe,
Tu as tout dit en quelques lignes !
La lecture est facile et gaie...c'est vrai.
À bientôt