Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 17:29



Auteur : Sophie KINSELLA alias Madeleine WINCKAM
Genre : Roman
Éditions : Belfond / Milles comédies
Nombre de pages : 345
ISBN : 978-2-7144-4379-3

 

Quatrième de couverture :


La redécouverte du premier roman d'une jeune romancière plus connue aujourd'hui sous le nom de Sophie Kinsella. Un régal de comédie à l'anglaise caustique et hilarante, pour une vision décapante des relations au sein de la jeune bourgeoisie britannique.
Quoi de plus agréable qu'un week-end à la campagne, avec des amis perdus de vue depuis dix ans, pour évoquer le bon vieux temps ? C'est ainsi que les anciens de Seymour Road se retrouvent dans la superbe maison de Patrick et Caroline.
Au menu : détente, tennis, cocktails... et règlements de comptes !
Car les choses vont rapidement tourner au vinaigre. Malgré la joie affichée, le temps a écorché la belle complicité d'autrefois. Pire, cette plongée dans le passé
va obliger chacun à comparer sa situation à celle des autres et à ses rêves de jeunesse. Pour certains, le constat est amer...

 

Mes impressions :

Il s’agit d’un huit clos.
Le couple instigateur de l’invitation, vivent dans les beaux quartiers et dans une belle maison ; Patrick courtier de métier et Caroline ont une fille pré-adolescente Georgina de 11 ans, très gentille avec Nicola la fille de Stephen et Alice. Nicola a un handicap suite à une attaque. Georgina est très attachée à elle de même qu’à son frère, Toby qui est plus jeune.
Stephen veut faire un doctorat et prépare une thèse et a donc repris les études, ce qui fait donc que la famille n’est pas très fortunée, ils vivent toujours à Seymour Road là où tous les couples sont originaires et se sont rencontrés.
Cressida fille unique et Charles Mobyn sont les plus riches de tous et sont propriétaires d’une galerie de peinture. Leurs deux fils, jumeaux, Ben et James sont encore jeunes, ils ont une baby-sitter  Martina qui se joint à eux pour le week-end.
Caroline invite aussi Don et sa fille Valérie qui a 30 ans. Leur femme et mère est morte il y a trois ans.
Apparait aussi Madame Finch, la femme de ménage de Caroline et Patrick.
En cours de week-end, surviendra Ella l’ex compagne de Charles…

Dans ce roman il est question de convoitise, de manigance, d’argent, de trahison et de remise en question.
L’environnement est bien Anglais dans un milieu pingre, mondain et assez riche.
Le ton est donné dès les premières lignes, le lecteur sait qu’il va se trouver dans un univers où rien n’est naturel tout est calculé, que ce soit dans les paroles, dans les faits et gestes.
Les couples s’interrogent, se jaugent, se jalousent, se testent entre deux parties de tennis, deux verres d’alcool et autres projets d’investissements financiers.
Ils font des découvertes sur leur personnalité, individuelle et collective.
Elles sont multiples, s’affrontent se complètent ou s’annulent…

Un livre léger mais qui fait écho de façon réaliste aux relations amicales, qui permet aux lecteurs de projeter ses propres amitiés…
Sommes nous effacés et très gentils comme l’est Annie ou plutôt comme Cressida forte et fragile à la fois, ou bien comme Caroline, qui ne cache pas ses sentiments derrière des phrases pompeuses mais qui les expriment plutôt de façon vulgaire … Est-ce que Charles est aussi « loyal » qu’il n’y parait,  et Stephen qui semble sensible et mal dans sa peau, est-il si aigri de n’être pas aussi fortunés que ses amis ? ; Cependant lui a fait un choix professionnel à la fois constructif et personnel ; il a réussi à « être »  sans trop de « paraitre »…Patrick ne cherche t-il pas seulement le profit en décidant d’inviter ses amis ?
Don et Valérie sont un peu en retrait mais donne la touche finale de cette ambiance amicale, très particulière.

Le style est agréable, le livre se lit vite et le lecteur, attend avec impatience la fin de ce week-end pour appréhender comment chacun des personnages, parvient à se sortir de cette atmosphère lourde et de cette tension permanente, palpable entre ses « amis » de longue date.

 

Vous trouverez d'autres livres de cette auteure sur cette page.


Partager cet article

Repost 0

commentaires