Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 20:58

Un peu plus loin sur la droite

 

Auteur : Fred VARGAS
Genre : Policier
Éditions : J'ai lu

Date : 2000

Nombre de pages : 255
ISBN : 978-2290-304556

 

Quatrième de couverture :

 

En planque sous les fenêtres de l'appartement du neveu d'un député, place de la Contrescarpe, Kehlweiler avise soudain une drôle de chose sur la grille d'un arbre. Un petit déchet blanchâtre, au milieu d'excréments canins. Pas de doute, c'est un os. Et même un os humain...

Naturellement, lorsque Kehlweiler apporte sa trouvaille au commissariat du 5e arrondissement, les flics lui rient au nez. Mais ce petit bout d'os l'obsède tellement qu'il abandonne ses filatures parisiennes et suit une piste jusqu'à Port-Nicolas, un village perdu au bout de la Bretagne. Là vit un pit-bull. Une sale bête, qui avalerait n'importe quoi. Y compris un bout de cadavre. Reste à trouver le cadavre. Et l'assassin...

 

Mes impressions :

 

Kehlweiller trouve un os humain dans des excréments de chien à l'emplacement du banc 102 de Paris. Il se met en tête de chercher si un cadavre a été trouvé dans les environs mais ses découvertes l'amèneront en Bretagne. Kehlweiler est un personnage énigmatique mis à l'écart par le Ministère Intérieur, désormais en retraite. Il y a deux histoires sous-adjacente dans ce roman, l'une concerne la hiérarchie au sein même du commissariat et la seconde est la conséquence d'une affaire qui a mal tournée et dans laquelle Kehlweiller se retrouve avec une jambe handicapée, qui lui cause des difficultés à la marche. Il ne travaille plus sur le terrain et fait ses filatures par procuration. Pour faire avancer l'enquête, il va user de stratégie et de son réseau de connaissances et s'octroyer les bons éléments du commissariat, comme l'inspecteur Lanquetot et Marc Vandoosler, neveu de Vandoolesler le vieux ex commissaire, mais aussi de Mathias, ami de Marc, sans oublier Marthe une ancienne prostituée qui tient un le rôle de l'amie de cœur et de protégée de Kehlweiller.

Affublé de Buffo, son crapaud qui l'accompagne partout comme d'autres s'attachent à un chien, il sillonne les rues dans un froid glacial à la recherches de signes et d'indices. Il est un personnage singulier étrange et curieux , mais très plaisant.

Ce roman fait aussi étalage de nombreux « règlements de compte ». Il y a d'abord un différent avec Paquelin que Kehlweiller souhaite voir quitter le commissariat, puis la vie lui réserve une surprise, il retrouve par hasard sur les lieux du crime une ex compagne prénommée Pauline, qu'il a beaucoup aimée.


Dans ce roman le célèbre Adamsberg est délaissé mais néanmoins cité, au profit de Kehlweiller. Personnage marqué par son passé d'enfant de la seconde guerre mondiale. C'est un homme déterminé, méticuleux, précis, pointilleux même. Il irrite, il agace mais pour les lecteurs il est attachant. Ainsi ses qualités de fouineur le mèneront jusqu'à Port Nicholas où là il découvrira l'identité de la victime et plus tard de son tortionnaire; le mobile est comme toujours tortueux et très imaginatif. La fin est déroutante, dans un dernier rebondissement l'auteur confond les lecteurs !
Vargas, nous embarque, nous emmêle, nous fait douter, elle a ce talent très caractéristique, celui de nous détendre tout en nous faisant nous interroger à propos de l'enquête. Les coupables n'en sont finalement pas et le dénouement promet des surprises efficaces.


À noter que ce roman fait des références à « Debout les morts » de la même auteure. En effet quelques acteurs principaux de ce dernier roman sont ici présents. Ce qui est intéressant pour les lecteurs qui l'ont lu mais qui ne gêne en rien la compréhension de ce présent roman. Sa lecture n'est pas obligatoire. Les références s'apparentent à une suite, un enchainement des activités des personnages.


Cette enquête aux débuts simples et lents nous captive. Fred Vargas, prend son temps, elle alimente le suspense comme elle sait si bien le faire tout en distillant des pointes d'humour.
Comme à son accoutumée, la psychologie des personnages atypiques, voire marginaux est travaillée. Il sont liés par amitié et respect.
L'écriture est souple, légère mais les lecteurs ne s'ennuient pas une seule seconde. La nonchalance est de mise. La lecture se fait rapide malgré un contenu dense, surtout à mi-roman.
Un livre remarquable de simplicité et de densité. Ceux qui n'ont jamais lu de roman de Vargas, peuvent aussi très bien commencer par celui-ci qui est un opus ! Je continue ainsi la lecture des œuvres de Vargas, qui sont vraiment prenantes !

 

Vous trouverez ICI d'autres romans de cette auteure.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Philippe D 29/07/2010 08:36


C'est une blogueuse qui m'a fait découvrir Fred Vargas dont je n'avais jamais entendu parler. Je crois avoir lu deux de ses romans et j'ai apprécié. Je continuerai mais j'ai tellement de livres qui
m'attendent que j'essaye (je dis bien j'essaye) de ne plus en acheter!


Mélusine 29/07/2010 17:44



Je suis une fan inconditionnelle !
Oui c'est l'avantage de la sphère des Blogueurs ! on parle de nos goûts et cela donne des idées de lecture ! c'est un enrichissement et une découverte ...
Les livres sont tellement onéreux que c'est presque un luxe de lire..., c'est fort dommage...
À bientôt



Dona Swann 27/07/2010 17:48


Comme je n'ai lu qu'un roman de cet auteur (http://aufildesimages.canalblog.com/archives/2008/07/02/18174739.html), j'ignore cette parentée, ces intertextualités des romans policiers qu'elle écrit.
Je trouve cette démarche d'exploration des autres personnages qu'Adamsberg intéressante.
Je m'étais dit que je ne lirai plus de Fred Vargas, mais cette note me fait changer d'avis ! ;o))


Cacahuète 27/07/2010 17:37


Debout les morts est le meilleurs titre selon moi !!! ^^
et le suivant : Sans feu ni lieu, l'as tu lu ? Khelweiler et les évangélistes s'y retrouvent..... un pur régal ! ;)


Mélusine 27/07/2010 17:46



Jusqu'à maintenant je pense pareil de "Debout les morts" et je vais m'empresser d'aller à la bibliothèque pour réserver ou me procurer "Sans feu ni lieu"...Merci de ton conseil



Cacahuète 27/07/2010 11:33


C'est un titre en effet excellent que j'avais beaucoup aimé ! et je préfère presque Khelweiler que le célèbre Adamsberg ! il a un petit quelque chose qui fait que !!!! ^^
bonne continuation de découverte de l'auteur ! moi, il faut que je m'achète les suivants j'en ai plus dans ma PAL et ça me manque !!!!! ;)


Mélusine 27/07/2010 17:27



Bonsoir cavahuète, je suis contente de voir que nous avons le même avis sur ce titre ! je crois que celui-ci et "Debout les morts" m'ont vraiment emportée !
Oui c'est une bonne idée que de continuer à fournir ta PAL alors tiens-moi au courant pour les suivants !
Merci de ton passage et à très bientôt