Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 10:44



Auteur : «  Bruce LOWERY
Genre : Roman
Éditions : J’ai lu
Nombre de pages : 128
ISBN : 2-277-1265-7


Quatrième de couverture :


- Dis, maman, lui demandai-je, Dieu est bon, n'est-ce pas ? - Oui, bien sûr.
- Alors, si Dieu est bon, pourquoi m'a-t-il fait ma cicatrice ? Ainsi le petit Jeff s'interroge et interroge les autres sans trouver de réponse. Ce roman nous présente le drame bouleversant de cet enfant, différent des autres et rejeté par eux. Plus il cherche à sortir de sa solitude, plus il s'y enfonce, car le monde de l'enfance est aussi celui de la cruauté, inconsciente mais féroce. L'histoire de Jeff ne se raconte pas car elle est si vraie qu'il faut la lire, c'est-à-dire la vivre.


Mes impressions :


Jeff intègre une nouvelle école,  une nouvelle classe et en même temps, un nouveau statut social. Il vient d’un milieu  et d’un quartier chic où le travail de météorologue de son père était considéré comme un cran élevé dans l’échelle sociale, mais il retrouve une école où les pères et mères sont médecins ou avocats…

Jeff a une différence physique, il a une « cicatrice » sur la lèvre, suite à une opération de son bec de lièvre.
Élevé dans un foyer croyant en Dieu, il espère en secret que ce dernier le dotera bientôt d’une lèvre normale… sa mère lui cache l’origine de cette cicatrice mais au fond d’elle, elle souffre de culpabilité.
Il subira ainsi les pires brimades, humiliations et rejet des élèves de sa classe et en souffrira beaucoup. Heureusement que dans son foyer il retrouve amour et tolérance.
Il est passionné de timbres, comme son ex voisin M. Sandt de plus de 70 ans, avec lequel il partagera cette aventure de la découverte des pays. Solitaires chacun pour des raisons différentes, ils vont pouvoir  resserrer les portes de l’exclusion.

Un jour Willy un garçon de sa classe, lui-même très attiré par les timbres lui adresse la parole gentiment et à partir de ce moment il se sent illuminé d’une possible acceptation de la part des autres copains.
Mais quelques temps après, il commettra un acte insensé, révélateur sur son besoin d’amitié et de reconnaissance,  et ce geste va lui attirer l’inimité irréversible des autres copains de classe et des suspicions de la part de quelques personnes de son entourage ;  lui, pourtant si droit et si honnête, va commencer à mentir pour ne pas se faire détester, mais son attitude va faire boule de neige dans ses propres affects et dans sa propre culpabilité :  il va connaître le dégout de soi même et  sa propre humiliation….jusqu’au drame final…


Un livre généreux, fort en sentiments qui nous parle des vraies valeurs de la vie auxquelles il ne faut pas déroger sous peine d’en pâtir individuellement.
Il nous parle d’amitié, de respect et de trahison mais aussi de la cruauté parfois inconsciente des enfants ; Il nous fait passer le message de rester au plus près de ses aspirations et de ses convictions pour ne pas se mentir à soi même et par la même aux autres… car le pire dans une vie et de se détester soi même.

Jeff est très attachant, sincère dans ses émotions qu’il nous livre, il reconnait avoir eu tort mais nous comprenons que son geste était désespéré et non prémédité. Il a été posé à un moment donné pour être au plus près de son meilleur ami… mais l’inverse arrivera… jusqu’au rebondissement final.

Un réel coup de cœur.


Partager cet article

Repost 0

commentaires