Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 10:34



Auteur : Emmanuel CARRERE
Genre : Roman
Editions : P.O.L
Nombre de pages : 310
ISBN : 978-2-84682-250-3

Quatrième de couverture :


À quelques mois d’intervalle, la vie m’a rendu témoin des deux événements qui me font le plus peur au monde : la mort d’un enfant pour ses parents, celle d’une jeune femme pour ses enfants et son mari.
Quelqu’un m’a dit alors : tu es écrivain, pourquoi n’écris-tu pas notre histoire ?
C’était une commande, je l’ai acceptée. C’est ainsi que je me suis retrouvé à raconter l’amitié entre un homme et une femme, tous deux rescapés d’un cancer, tous deux boiteux et tous deux juges, qui s’occupaient d’affaires de surendettement au tribunal d’instance de Vienne (Isère).
Il est question dans ce livre de vie et de mort, de maladie, d’extrême pauvreté, de justice et surtout d’amour. Tout y est vrai.


Mes impressions :


D’emblée sur fond de problèmes de couple, entre lui-même et sa femme Hélène, tous deux en vacances au Sri Lanka,  l’auteur et narrateur nous fait découvrir  l’ampleur et le désastre du tsunami qui a eu lieu  à Noël 2004. On y lit les pertes humaines et les ravages matériels et naturels causés par la vague meurtrière.
Avec une plume remarquable il nous parle aussi brièvement des problèmes de rapports, au sein des familles recomposées et les sentiments qui s’amoindrissent

La « seconde partie » non clairement définie, parle de la sœur d’Hélène, Delphine juriste qui meurt à 33 ans des suites d’un cancer.
Etienne juriste et juge d’application des peines, lui aussi est un proche de Delphine, son meilleur ami. Il  travaillera avec ferveur auprès d’elle et ensemble ils feront de l’excellent travail en se battant pour les causes désespérées, en étant au plus près des personnes démunies par les surendettements. Entre eux deux, s’opère une alchimie puisque lui est unijambiste suite à un cancer et elle, a eu à,  l’âge de 16 ans un lymphome traité par radiothérapie mais suite à une erreur, elle occasionnera une paralysie non totale de ses deux jambes.
Tous les deux se comprennent et pour chacun d’entre eux, ils seront les personnes les plus importantes après leur mari, épouse et enfants.
L’auteur à la suite d’une proposition d’Etienne, de faire un « livre sur commande » va raconter l’histoire de ce Tsunami puis celle de Delphine pour que ses parents, et les plus proches d’elle sachent qui elle était vraiment. Une personne combative, aimante qui ne se plaignait jamais et digne jusqu’au bout. Son histoire racontée ainsi permettra de ne jamais l’oublier et sera sans doute un réel réconfort pour ses filles plus tard quand elles liront le livre.
Tout au long de cet opus nous rencontrons des scènes dures, réelles et douloureuses qui font partie de la vie mais toujours sans larmoiement excessif.
Nous y touchons du doigt aussi les procès juridiques et les rouages de la société au niveau « arnaque au crédit ».

Les personnages du livre sont le fil conducteur du roman, ils sont acteurs de la narration car ils livrent leurs pensées de façon abrupte à Emmanuel Carrère.
L’auteur ne sera que spectateur et écrivain et de temps en temps il donnera ses propres impressions sur sa propre vie et sur comment il perçoit les personnages, ses proches et Etienne.

Un livre bouleversant et remarquablement écrit, avec une  justesse étonnante des sentiments et beaucoup d’émotions, sans tomber dans le pathos.
Un livre poignant, qui quelque part dérange et qui remet en place les vraies valeurs de la vie.
Il est question de découverte et d’annonce brutale de la catastrophe et de la maladie, puis de la bataille, de rémission et d’espoir et  à nouveau, de souffrance morale et physique puis de mort.

Je le recommande, il est un coup de cœur pour moi.

Partager cet article

Repost 0

commentaires