Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 09:58

Sermet d'automne

 

Auteur : Françoise BOURDIN

Éditions : Belfond
Genre : Roman
Année : 2012
Nombre de pages : 301

ISBN : 978-2714452429

 

Quatrième de couverture :

 

Guillaume, brillant architecte, dirige un cabinet florissant à Versailles. Surchargé de travail, il descend en catastrophe en Bourgogne car son frère jumeau, Robin, l’a appelé à l’aide. Atteint d’un cancer, celui-ci est épuisé par sa chimiothérapie et il sait qu’il ne pourra pas assumer seul les vendanges, d’autant plus que sa femme est sur le point d’accoucher. Une fois sur place, Guillaume décide de rester et de tout prendre en main, bien que n’y connaissant pas grand-chose. Il n’hésite pas d’ailleurs à lâcher un gros projet d’architecture, pas question pour lui de laisser tomber son frère, qu’il adore. Il s’installe donc chez le couple, dans leur maison qu’il a lui-même dessinée, et essaye de tout gérer de front.
Mais les ennuis s’accumulent et il perd pied. François, le paysan avec qui les jumeaux avaient signé un contrat de fermage au décès de leurs parents afin qu’il continue l’exploitation de la ferme familiale, vient d’annoncer qu’il prenait sa retraite. Pour les jumeaux, il n’est pas question de vendre ce patrimoine, mais trouver rapidement une personne capable de gérer cette exploitation, et notamment l’important cheptel de charolaises, n’est pas chose aisée. Quant à Ralph, le fils de Guillaume, il a abandonné ses études et se rebelle contre son père en lui faisant payer chèrement un divorce qu’il n’a jamais supporté. Leur relation est exécrable.
Guillaume va-t-il réussir à résoudre seul tous les problèmes ? Peut-il laisser tomber son cabinet d’architecte et mettre ainsi sa vie entre parenthèses pour épauler sa famille ? Un retour en Bourgogne est-il envisageable, lui qui a tout fait pour construire sa vie ailleurs ?

 

Mes impressions :

 

Pour commencer, je tiens à remercier Élodie Boulanger et les Éditions BELFOND pour l'envoi spontané et gracieux de ce livre.

 

Dès le début je suis entrée dans l'histoire de cette famille qui va devoir lutter contre la maladie mais aussi pour que l'exploitation vinicole fraternelle appartenant à Robin et à Laurence et la ferme paternelle restent dans la famille.

Françoise Bourdin nous invite à découvrir dans le premier chapitre les personnages principaux. Il y a Guillaume qui à l'âge de 20 ans a quitté sa Bourgogne natale pour créer sa boite d'architecte à Paris, il souhaitait se démarquer de la lignée familiale et avait d'autres aspirations professionnelles. Son frère jumeau Robin l'appelle au secours, il est gravement malade d'un cancer qui le laisse sans force ; de plus sa femme Laurence ne va pas tarder à accoucher.
Les deux frères sont proches depuis toujours ; comme tous les jumeaux un lien puissant les unis.
Ils ont la quarantaine aujourd'hui mais tous les deux ont des caractères bien différents. Robin est prévenant, doux, têtu plutôt discret sur sa vie alors que Guillaume est coléreux et impulsif.
Pourtant tous les deux se complètent et c'est sincèrement que Guillaume acceptent de venir les aider à vendanger et à gérer la ferme paternelle que Robin préfèrerait garder dans la famille. Laurence est fille et petite fille de viticulteur, et donc assistera Guillaume elle ne sera absolument pas passive.
Et puis nous faisons la connaissance de Ralph, fils de Guillaume, issu d'un premier mariage. C'est Guillaume qui en a eu la garde.
Cependant il existe une réelle rivalité entre Ralph et Guillaume. Le divorce d'avec sa mère s'est mal passé et Ralph s'est laissé séduire plus tard par la petite amie de son père. Johanna, mannequin beaucoup plus jeune que Guillaume  mais de l'âge de son fils. Ce dernier va se servir de cette liaison pour toucher son père et n'a pas hésité à faire les démarches auprès d'un juge afin de réclamer une pension.
La présence de Ralph vient ternir l'ambiance familiale lorsque poussé par Johanna il décide de se rendre en Bourgogne afin d'apaiser les tensions entre lui et son père; mais en réalité c'est Johanna qui souhaite se servir de Ralph pour reconquérir le père. Entre le père et le fils la relation est plus que tendue. Ils sont devenus ennemis. Les dialogues sont vifs et acerbes. Vont-il parvenir à se comprendre et se pardonner ?
François ami et connaissance de la famille gérait déjà beaucoup de choses à la ferme mais il souhaite prendre sa retraite. Bien entendu c'est le mauvais moment, même si Guillaume peut comprendre sa décision.
Marc Lessage viticulteur toujours secrètement amoureux de Laurence depuis très longtemps va venir seconder Guillaume qui se sent dépassé et maladroit puisqu'il est désormais citadin et ne sait pas tenir l'exploitation et les vignes.

Avant d'envisager de rentrer à Paris il doit finaliser la liquidation de l'exploitation familiale , les terres et les vaches.


Cette histoire a beaucoup de qualité.
Françoise Bourdin décrit très bien la relation intense entre les deux frères, de même que la maladie de Robin, ses traitements et ses conséquences sur la qualité de vie et les sentiments de Robin. Elle la décrit avec des mots justes et crédibles. Ce qui rend Robin très attachant face à l'adversité.
L'écriture est fluide. Le style chaleureux comme l'est cette famille.

Françoise Bourdin parvient à se mettre dans la peau des deux principaux personnages pourtant masculins.
Guillaume ne savait pas déléguer à Paris et préférait compter sur lui seul mais ici en Bourgogne il va devoir faire un travail sur lui même et apprendre à faire confiance.
Les deux frères sont très proches même s'ils ne sont pas fusionnels. Ils sont respectueux l'un de l'autre ;
Ils ont des parcours de vie très différents mais cela ne les empêchent pas d'être liés.
Finalement ils vont décider de transformer et réhabiliter la ferme de leur père sans la dépourvoir de son âme. Le métier de Guillaume lui sera donc fort utile.

Mais voilà que plus il est loin de Paris moins il a envie de rentrer.
Les deux mondes sont à l'opposé, la ville est grandiose et à la campagne il vit en circuit fermé.
Cependant au fur et à mesure que les jours passent et que les épreuves s'accumulent le retour aux sources lui est bénéfique, il « renait » et les deux frères « grandissent », évoluent au contact de l'autre.

Guillaume se trouve dans un tournant de son existence ; la maladie de son frère, les rapports avec son fils et le retour en Bourgogne lui offrent de nouvelles perspectives.
Ralph va lui aussi progresser et prendre conscience de ses erreurs passées.
Même s'il n'y a pas vraiment de surprise dans le scénario, la qualité de la narration agit ! Nous sommes directement plongé au cœur de cette famille en Bourgogne dans laquelle les membres ont de forts caractères.

Guillaume et Robin ont un parcours de vie et des personnalité propres. Malgré leurs trajectoires différentes ils vont se retrouver autour des souvenirs d' enfance, dans un monde fait de viticulteurs, de vendanges, de vins ; pour venir en aide à son frère Guillaume va devoir faire abstraction pour un temps de sa vie Parisienne pour se retrouver dans une situation qu'il n'a pas choisie et pourtant celle-ci va lui permettre de se révéler.
Il ne sera pas tendre avec son frère afin de lui ouvrir les yeux et surtout afin qu'il ne baisse jamais les bras et qu'il ne s'apitoie pas sur lui même. J'ai apprécié leur rapport emplie d'amour et de complicité.

La maladie de Robin va changer les rapports humains de cette famille où parfois les mots sont difficilement exprimés. Le cancer va être révélateur et va leur permettre d'évoluer chacun dans leur personnalité et leur attente et dans ce qu'ils attendent de la vie.
J'ai été touchée par les personnages très opposés les uns des autres. Guillaume au début était complètement voué à son travail d'architecte, par manque de disponibilité le couple qu'il formait avec Marie mère de Ralph fût un échec puis il a négligé son fils mais les évènements (la maladie de son frère) vont le faire changer et il va devoir être obligé de prendre des décisions par lui même, il aura des responsabilités autres que ce qu'il avait jusqu'à présent.

Il finit par se sentir chez lui, dans ses terres.
De plus Sybil jeune infirmière sympathique mais meurtrie par une ancienne histoire d'amour douloureuse va sans le savoir ni le vouloir le mettre en face de ses aspirations et lui faire se poser les bonnes questions sur les choix de son existence.
L'histoire est écrite de façon limpide, emplie de sensibilité : on souffre avec Robin et on se met à la place de Laurence …mais pas seulement. Nous pouvons nous identifier aux personnages parce qu'ils ont chacun des forces et des failles et c'est cela qui fait le force du roman. Cette histoire nous parle de nous, plus ou moins selon les cas.
Ce livre nous parle également de relations familiales, d'adversité, de reconnaissance, de dépassement de soi, de prise de conscience, de bonheur, d'amitié, d'amour et tout cela n'est pas incompatible avec le retour sur les lieux de l'enfance...Parce que le futur est incertain, il est bon de ne pas trop anticiper et trop se projeter dans l'avenir.

De plus on apprend beaucoup sur le métier du vin, ce qui aboutit à un livre instructif et intelligent.
Plus qu'un roman il est un roman du terroir.
Son titre, évoque les promesses que l'on se fait à soi même et aux autres mais également les sarments de vignes....

 

Si je devais tirer une leçon de cette lecture et y puiser un message, ce serait celui de ne pas perdre d'esprit que rien n'est acquit, rien n'est définitif autant dans la joie que dans les épreuves, tout reste à conquérir et à venir, il faut toujours espérer même si la vie n'est pas facile !
À ne pas manquer !

 

D'autres livres de Françoise Bourdin sont présentés sur ce blog :

Un cadeau inespéré 

Une nouvelle vie 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

windows xp customer service phone number 03/12/2013 12:15

Great! Romantic novels are my favorite genre. Thanks you very much for introducing me to the book. I haven’t read any book of Françoise Bourdin yet since I am not that aware about French writers. Now this will be the starting to know them.

Mélusine 03/12/2013 18:51

It's always a great moment when I learn your comments in my blog :-)

Laeti (histoires-de-livres) 21/03/2012 12:10

hahaha moi aussi j'ai profité de cet envoi spontané. J'ai déjà écrit mon avis, tu pourras le lire demain à midi (J'ai programmé plusieurs publications). Comme toi, j'ai aussi beaucoup aimé cette
lecture, et comme toi j'aime aussi beaucoup les livres de Françoise Bourdin en général! :)

Mélusine 24/03/2012 18:33



J'ai hâte de lire ce que tu en as pensé.



Alex-Mot-à-Mots 20/03/2012 14:50

Je l'attends également. Je pense que je ne serai pas déçue.

Mélusine 24/03/2012 18:33



Non tu ne seras pas déçue. Si tu aimes ce genre, tu seras même comblée.



Lystig 18/03/2012 22:15

garder la route
et
garder espoir

Mélusine 19/03/2012 20:05



Oui ! Mais on peut changer de trajectoire comme Guillaume et être heureux quand même.



Joanna 18/03/2012 19:59

J'ai hésité à l'acheter il me tentait vraiment bien...

Mélusine 19/03/2012 20:05



Je te conseille alors de la lire, et de revenir nous en parler
Merci de ton passage ici.