Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 20:33

Rue des pas perdus

 

Auteur : Lyonel TROUILLOT
Genre : Roman
Éditions : Actes-Sud , collection Babel
Date : Première publication en 1996; 1998 pour Actes-Sud
Nombre de pages : 144
ISBN : 978-2742735419


Quatrième de couverture :


Une vieille tenancière de bordel, un intellectuel, un chauffeur de taxi - ils sont trois à raconter "la nuit de l'Abomination", nuit mi-fictive, mi-réelle, lors de laquelle l'histoire récente d'Haïti revêt des allures d'apocalypse. S'élevant contre la lutte sans merci que se livrent les derniers représentants de la dictature et les tenants d'un nouveau populisme rivalisant pour exploiter à leur seul profit la "rage" des laissés-pour-compte, Lyonel Trouillot donne à entendre, à voir, à ressentir -et à comprendre- un pays laminé par l'irresponsabilité criminelle de ceux qui reconduisent sans trêve la logique de la violence. Généreuse, libre et sûre, la langue de Lyonel Trouillot ébranle, surprend et bouleverse par son lyrisme saisissant, seul à même de rendre justice à l'infini de la souffrance.

Né en 1956 à Port-au-Prince, Lyonel Trouillot a collaboré à différents journaux et revues d'Haïti et de la diaspora dans lesquels il a fait paraître de nombreux poèmes et textes critiques. Professeur dans l'enseignement supérieur, il a publié en Haiti, où il vit, une oeuvre poétique et romanesque de première importance. De Lyonel Trouillot, ont également paru chez Actes Sud Thérèse en mille morceaux (2000) et Les Enfants des héros (janvier 2002).


Mes impressions :

 

J'ai « rencontré » cet auteur au détour du Net; il m'était alors inconnu jusqu'à ce livre.


J'ai lu ce roman pour 2 raisons, la première est parce que ma fille est originaire d'Haïti et la quatrième de couverture promettait de me faire découvrir ce pays dans son paroxysme.
Je suis donc touchée personnellement et affectivement.
J'ai séjourné 12 jours en Haïti en mai 2004 et j'ai retrouvé dans le livre ce que j'y ai vu : les conséquences de ces dictatures qui se succèdent les unes après les autres.

Je suis émue par ce livre parce que les trois narrateurs, la tenancière d'un bordel, l’intellectuel et le chauffeur de taxi décrivent avec leur vision, la misère, la souffrance, la violence mais aussi les effets des discours du grand dictateur-décédé-vivant-éternellement et du prophète, qui n’entrainent que manque de confiance.

Ils racontent tour à tour avec leurs mots les beaux discours et les fausses espérances d'un pays. La dictature est inscrite dans les mœurs, dans les quartiers décimés par les guerres de gangs et les affrontements journaliers. Les meurtres perdurent au quotidien, la misère est à chaque coin de rues.

Trois points de vues, trois descriptions différentes qui racontent la même chose : la misère et l'insécurité qui persistent.
Chacun des trois personnages, ouvrent leur cœur, ils sont généreux dans leur récit comme le sont parfois aussi les Haïtiens.
Mais la folie des hommes, la violence est là pour nous rappeler que ce pays est avant-tout démuni face à lui même.

La lutte des pouvoirs qui s'opposent est décrite presque sans pudeur mais avec véracité.
Ses rues qui sont différentes les unes des autres, mais qui se ressemblent tant elles parlent à elles seules de la misère des gens qui y vivent. Ces rues mènent toujours vers ce triste constat...Quel est le devenir de ce pays ? Elles sont les rues des pas-perdus....

Avec sa plume sensible poétique et touchante, l'auteur Lyonel Trouillot nous livre là un roman majestueusement écrit, ce qui pourrait paraître paradoxal, vu le contexte. Il parle d'horreur et de ce que laisse le gouvernement en place dans le cœurs de certains Haïtiens remplit de haine et dans leurs mains ensanglantés.
Lyonel Trouillot est un révolté et cela se sent dans ses écrits si forts, si intenses et si sincères.
Les lecteurs seront parfois surpris des mots poétiques contradictoires à la réalité de ce pays.


Ce constat est donc politique, historique tout en étant poétique. Je ne peux que dire que ce livre reflète une réalité insoutenable.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Yv 23/05/2010 18:47


De Lyonel Trouillot, j'ai beaucoup aimé Yanvalou n pour Charly


DonaSwann 16/05/2010 19:45


Je me suis promis de lire Paolo Giordano, mais en italien. Je pensais commencer par "La Solitude des nombres premiers". Tu connais ?


Mélusine 16/05/2010 20:31



Bonsoir DonaSwann,

C'est ma lecture du moment et je t'avoue que j'en suis bouleversée...
Le début du roman me laissait perplexe mais une fois en main, et à mesure que j'avançais dans ma lecture, je le trouve superbe ! rempli de sensibilité, il ne laisse pas indifférent.
J'ai hâte de le finir, j'en suis aux dernières pages....
A bientôt