Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 15:25

Reves-Amers.jpg

 

Auteur : Maryse CONDÉ

Genre : Littérature roman jeunesse (à partir de 10 ans)
Éditions : Bayard Jeunesse
Date : 2001
Nombre de pages : 80

ISBN : 978-2747-0035006

 

Quatrième de couverture :

 

Rose-Aimée vit heureuse dans son petit village à Haïti, jusqu'au jour où la misère l'oblige à quitter les siens. Placée en ville comme domestique, elle doit supporter le mépris de sa patronne. Heureusement, elle a l'amitié de Lisa. Fraternité contre méchanceté, courage contre cruauté, à quel prix la liberté quand le quotidien est l'enfer ?

 

Mes impressions :

 

Nous suivons l'itinéraire de cette jeune adolescente de 13 ans qui ne connait rien de la vie des filles de son âge mais qui va très vite être confrontée à la réalité de son pays, à la misère et aux rêves inavouables de liberté.
En quelques pages, le livre n'en compte seulement 80, l'auteur nous dresse un tableau réel et véridique de ce pays.
L' « esclavage », les restaveks , la violence, la misère encore au quotidien et pourtant nous sommes au 21ème siècle. Maryse Condé s'est inspirée d'un fait réel pour écrire ce livre et faire découvrir aux jeunes ce qu'est la réalité au quotidien dans ce pays.
D'un côté les « riches », [tout est relatif] et de l'autre les pauvres qui subissent brimades, et espèrent trouver du côté de l'Amérique une vie meilleure et sereine mais parfois le voyage a des fins tragiques, comme ici.
Dans un langage clair et simpliste, sous une plume parfois naïve comme le sont les deux fillettes l'auteur ne s’embarrasse pas de superflue, elle va à l'essentiel,. Elle se place de leur côté pour décrire le monde telle qu'elles le voient.
Un livre court mais qui en dit long sur le quotidien d'un pays sous le régime totalitaire.
Les rues défoncées sans signalisations, la nourriture peu abondante, les bidonvilles, la mort, le manque de travail; tout fait signe à la survie et pourtant le sol est riche si on prenait le temps et les moyens de découvrir ses richesses.
Un livre fort, qui nous rappelle que l'herbe n'est pas toujours verte ailleurs comme on le croit et que parfois au bout du chemin après l'enfer, il y a la désillusion et parfois la mort et non la lumière. Lisa et Rose-Aimée, le découvriront à leurs dépend parce qu'elles ont osé rêvé à un avenir meilleur pour elle et leur famille respective.
Un livre que je recommence pour ceux et celles qui veulent découvrir avec justesse et émotion mais brièveté la vie et la situation en Haïti.
Pour y avoir séjournée quelques jours, je dois dire que ce livre représente exactement une partie de ce que j'y ai vu.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Y
<br /> Un pays qui est à découvrir. Qui subit colère sur colère, et dictature sur dictature. J'espère qu'un jour, réellement la communauté internationale mettra des moyens pour l'aider.<br /> <br /> <br />
Répondre