Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 20:52

Réponds-moi

 

Auteur : Suzanna TAMARO
Genre : Nouvelles
Éditions : Plon
Date : 2001

Nombre de pages : 224
ISBN : 978-2259194853

 

Quatrième de couverture :

 

"Qu'est-ce que l'amour ?" A cette question existentielle, chacun des narrateurs de ce livre tente de répondre au travers d'un thème commun, celui de la présence du mal dans la vie. Quand Rosa découvre enfin le secret de sa naissance et semble enfin acquérir une nouvelle identité, son bonheur résiste de justesse à la tentative d'intimidation de l'homme qui essaye, cyniquement, de la séduire. Tout comme bascule l'existence de cette mère reproche à son époux l'accident de voiture dans lequel leur fils a péri. Jusqu'à la découverte d'une lettre de ce dernier qui apporte quelque apaisement à son indicible souffrance.

 

Mes impressions :

 

Ces trois nouvelles nous parlent de différentes formes d'amour, l'amour jalousie, l'amour possessif, l'amour parental, filial, l'amour de la nature ou même de Dieu, toujours avec subtilité en essayant de donner des définitions, Suzanne Tamaro nous invite à nous poser la question sur ce qu'est l'amour et sur ce qu'il advient lorsqu'il fait défaut.

 

Dans Réponds-moi Rosa, mal aimée de ses parents, grandit entre un pensionnat et la ferme de sa tante et de son oncle non aimants et malveillants.
Alors Rosa essaie de trouver des preuves de l'existence de l'amour dans la vie elle même, dans ce qui l'entoure. Elle en a entendu parler mais ne le connait pas alors elle aimerait en parler et poser des sentiments sur ce mot abstrait. « Qu'est ce que l'amour ?, ce n'est pas une odeur ni une monnaie d'échange ».
Jeune, naïve, elle comprend que les adultes bien souvent se rapprochent des personnages divins pour combler leur manque d'affection. Rosa va vers des artifices par désillusions et en raison de sa grande solitude.


Dans l'enfer n'existe pas, une femme retourne dans la maison de ses parents décédés. Au crépuscule de sa vie elle se pose des questions, sur son mari tyrannique sur leur histoire de famille qui a abouti à la mort de son fils. Elle fait le bilan de sa vie, de ses pertes, de ses espérances et de ses désillusions. Elle conçoit que leur vie de famille a été ratée; mais qui en est vraiment le responsable ? N'est-elle pas coupable d'avoir été trop lâche et d'avoir supporté sans se révolter les sarcasmes et la violence de son mari ?

La forêt en flamme, nous parle de jalousie dans un couple. Après la naissance de leur second enfant, Anna dépressive trouve refuge dans la religion et Jésus; Son mari Savério, suspicieux se met en tête qu'elle a rencontré un autre homme. La jalousie s'invite, insidieuse et sournoise dans le cœur et l'âme de Savério alors qu'Anna s'épanouit dans une vie qu'elle a choisi et se rapproche de l'église, seulement son mari ne veut pas entendre que l'homme vers qui elle s'est rapproché, n'est autre que Jésus. Il va aller jusqu'au bout de la suspicion et jusqu'au drame et jusqu'à l’irréparable. Le pardon de sa fille va t-il lui redonner espoir ? Parviendra t-il à comprendre ses erreurs ?

Dans ces trois magnifiques et tristes nouvelles, Suzanna Tamaro nous fait nous interroger sur l'amour. Est-ce que l'amour est inconditionnel, possessif, est-ce que l'amour n'est pas aussi laisser à l'autre une part de liberté ? Comment grandit-on sans l'amour originel de ses parents ? Aimer et être aimer, n'est-il pas l'essence de chaque destin, de chaque vie ?
La jalousie, la lâcheté, les artifices, la fuite des responsabilités, la peur nous amènent sur de sombres chemins. L'amour est alors entravé par toutes sortes de mauvais sentiments. Seule la communication peut enlever des tabous et apaiser les tourments.
Les prises de conscience viennent l'éclairer et amène un peu de sérénité chez chacun des narrateurs.

L'écriture de Suzanna est poétique, subtile, elle ne met pas de demi-mesure, ses personnages sont trop gentils, ou trop méchants. La frontière est manifeste. Trop de rigueur sans doute dans ces histoires. La violence des mots, la dureté des évènements et des situations en font un roman vif et intense.
La perception de l'amour par tous les personnages est entière, passionnée, jusqu'à la révélation personnelle.
Je note que ces nouvelles sont écrites avec beaucoup de style, avec philosophie, humilité, délicatesse.
Certaines définitions de l'amour sont puissantes et remarquablement énoncées.
Suzanna Tamaro, se sert de l'idée de Dieu et de la religion pour exprimer une autre amour inconditionnel.
Elle se sert aussi de l'amour de la nature d'un des personnages pour exposer les bouillonnements des émotions qu'il ressent dans son corps. Les métaphores, comme celle de la forêt semblable au remous des sentiments humains sont là présentes et rendent les histoires des personnages fortes et ambivalentes.
Un livre à découvrir parce que chaque épreuve apporte de l'amour à celui qui se pose les bonnes questions et qui n'a pas peur de se remettre en question.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Philippe D 16/09/2010 21:50


Je ne connais aucun des 3 livres que tu nous présentes. Ma pile à lire est suffisamment haute sans ajouter ceux-ci.
Bonne soirée.