Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 16:59

Prochain-arret-le-paradis.gif

 

Auteur : Mélissa BANK

Genre : Roman

Éditions : France Loisirs (collection piment)

Année : 2011 ( Rivages 2006)

Nombres de pages : 510

ISBN : 2-744196371

 

Quatrième de couverture :

 

Drôle, émouvant, agité, « Prochain arrêt le paradis » raconte avec entrain les tribulations et les petits malheurs de Sophie APPLEBAUM, délurée, maladroite, intelligente, égocentrique, un tantinet dépressive, parfaitement irrésistible et bien décidée à conquérir New York et à y trouver l'homme de sa vie !

 

Mes impressions :

 

L'histoire commence dans les années 70/80. Sophie a 12 ans. Elle a un frère plus jeune qu'elle, Robert et un second plus âgé Jack. Ils sont juifs. Leurs parents, Joyce leur mère et leur père qui est juge de profession leur inculquent les principes de cette communauté : ils vont à la Synagogue et prennent des cours d'hébreu; ce qui ne les enchante guère... D'ailleurs Sophie dit clairement qu'elle ne voudra pas de Bat Mitsvah.

Toute la famille vit à la sortie de Pennsylvanie, à Surrey.

Les parents sont rigides; il n'y a pas de fantaisies dans leur vie alors Sophie se les crée.

Margie est en classe avec Sophie, c'est une fille espiègle, insolente révoltée; quant à Sophie elle a un caractère bien trempé. Elles deviennent amies.

Dans le premier chapitre il est question de la relation familiale et notamment de la relation fraternelle. On y retrouve les grands thèmes de la famille et de la fratrie.

Il s'agit aussi du décalage entre ce que désire les parents pour leur enfants et les envies de ces derniers et bien entendu la rébellion n'est pas loin mais toujours dans le respect des convenances.

Le style est assez survolté, les phrases sont courtes, ce qui donne l'impression d'un rythme saccadé

Dans le second chapitre Sophie a 18 ans. Elle partage une chambre avec Venice sur le campus universitaire à New York.Toute cette partie évoque cette période de jeunesse et d'insouciance. Le temps des premières vraies relations et des rencontres avec la gent masculine. Venice a du succès auprès des garçons, Sophie est plutôt en retrait, on la remarque moins. Elle s'aperçoit que l'amitié c'est surtout avoir des points en commun avec autrui mais que toute connaissance ne devient pas forcément amicale. C'est la période durant laquelle elle prend un peu plus confiance, grandit s'interroge et tend vers la maturité.

Le ton est encore plus ironique que dans le première chapitre ! Sophie montre qu'elle est du genre à qui on ne la fait pas mais ne se prend pas au sérieux pour autant.

Dans la troisième partie nous la retrouvons adulte. Elle est toujours à New York. Elle a 22 ans sa licence d'anglais en poche elle décide de s'initier à la dactylographie pour postuler à un poste dans l'édition, comme celui d'assistante éditoriale.

On retrouve ses frères : Robert qui fait des études de médecine et partage un appartement avec Noami qui elle, suit scrupuleusement les principes de sa religion juive et de la tradition Kascher, ce qui occasionne des tensions entre elle et Sophie qui vivra pourtant un temps chez eux.

Sophie sort avec le directeur d'études de Robert. Il se prénomme Josh.

Nous retrouvons également Jack, qui fréquente Cynthia.

Ici ce seront les relations fraternelles qui seront mises en avant, et les relations familiales qu'entretiennent Sophie et sa grand-mère qui l'hébergera quelques mois.

Je remarque à partir de ce moment que le ton devient plus sérieux et je me dis que c'est l'âge qui veut ça, la vie adulte est emplie de préoccupations matérielles : Sophie sera confrontée à recherche d'un emploi, d'un logement. Néanmoins l'humour est toujours présent puisqu'il fait partie intégrante de notre Sophie. Les phrases sont plus longues ce qui donne de l'harmonie au récit.

Elle sera embauchée par les éditions Steinhardt. La description de ses collègues se fait précisément. Bettina, Sue, Adam et Francine forment une équipe sympathique même si cette dernière est pince sans rire. Le travail de Sophie consiste en partie à lire des manuscrits et à donner son avis en vue d'une édition potentielle. Mais elle est lente et s'aperçoit que ce poste requiert des capacités qu’elle n'a pas, comme par exemple être à l'heure à son travail.

Dans le quatrième chapitre les affaires de cœur son toujours très présentes et très courtes...Les confidences fraternelles de Jack sont à noter afin de garder en mémoire que ce roman est aussi une affaire de famille.

Le cinquième chapitre est presque un retour en arrière : Sophie revoit Dena avec laquelle elle a essuyé les mêmes bancs au lycée. Ce chapitre est fait de souvenirs.

Puis Sophie sort avec Démitri, elle a alors 27 ans et vit chez sa mère à Surrey. Son père est décédé et sont évoqués les rapports d'un père à sa fille.

Sophie travaille alors dans un journal. Elle rédige des articles.

Elle s'aperçoit alors qu'elle accorde trop d'attention à son allure, à son image, serait-elle un tantinet égocentrique ? Dans un autre registre elle note que ses histoires d'amours sont douloureuses, inaccomplies, que ses amitiés sont plus ou moins sincères et entières. Que les relations sont délicates et jamais acquises.

Cependant, Sophie reste la jeune fille fraiche, qui a bon cœur derrière son coté déluré. Quelque fois elle est même psychologue, sensible naturelle et touchante. Même si parfois elle est cinglante elle reste attachante.

Elle avance personnellement et humainement.

Chapitre six, retour à New York, Sophie a 33 ans. Elle a changé de métier et travaille dans la publicité. Elle s'inscrit à la New School pour le cours d'expression artistique. Elle va y rencontrer Bobby. Un jeune homme de 38 ans. Cette relation sera moins tumultueuse que les autres, peut-être un peu plus posée mais elle sera de courte durée...Elle a le don de s'enticher de garçons qui ne savent finalement pas ce qu'ils veulent. La relation est avortée.

Dans le chapitre sept, elle nous parle de la mort de son père et de la conséquence que cela aura sur sa mère, ses frères et sur la famille toute entière.

Robert est médecin, marié à Noami et ils ont deux jumeaux.

Jack est amoureux également de Mindy et parle mariage, il souhaite monter sa propre boite de production alors que Mindy travaille dans l'immobilier.

Sophie se rapproche de sa mère qui lui avoue après de nombreuses hésitations qu'elle entretient une relation avec un ex petit ami....Le piédestal sur lequel Sophie mettait sa mère est bancal...Mais on ressent un attachement entre elles et de l'amour, c'est bel et bien une famille soudée.

Elle parle avec humour de sa grand-mère qui s'approche de la fin c'est inéluctable. Les liens se resserrent et elles osent se dire qu'elles s'aiment.

Elle rencontre Neil, un neurologue connaissance de Robert. On sent qu'entre eux deux c'est du sérieux. A t-elle enfin trouver son âme sœur ?

Nous sentons que Sophie prend de l'âge , je lui donne 36 ans d'après la chronologie. Elle a acquit un peu de l'assurance, elle se calme. Envisage un avenir stable.

Elle travaille toujours dans la publicité mais aimerait trouver un autre emploi, dans un autre secteur...Aurait-elle la « bougeotte » ? Cherche t-elle vraiment la stabilité ?

Dans le huitième chapitre, sa grand-mère décède, les relations familiales s'intensifient encore...

Elle a encore changé de petit ami, Seth qui a dix ans de moins qu'elle....Puis...l'histoire s'arrête assez abruptement sans réel épilogue...on devine qu'elle n'a toujours pas trouvé le Prince charmant et je me demande si elle le trouvera un jour... Elles est à deux doigts du paradis !

Ce roman est dense sans l’être. La relation humaine est mise en avant qu'elle soit familiale, professionnelle amicale ou amoureuse.

Chaque chapitre correspond a une période de la vie de Sophie et par conséquent de ses proches; un peu comme une « nouvelle», chaque chapitre peut être lu séparément, il reflète une époque et donc une histoire a lui tout seul. Il pourrait se lire indépendamment des autres. Mais je confirme que ce roman a un début et une fin.

Je regrette que l'auteur passe d'une période à une autre sans réelle fin en soi et sans transition. Du coup on ne sait pas comment et pourquoi se terminent les périodes d' emplois et les relations amoureuses. Je remarque que dans ce roman il y a de nombreuses relations triangulaires, le chiffre trois n'est pas le meilleur en matière de relation parce qu'il amène la jalousie. Mais de toute façon, les échecs successifs de Sophie nous confirment que nous ne savons jamais pleinement les sentiments d'autrui.

Dans ce livre la priorité est à l'amour avec son lot de rencontres et de déceptions et à la famille.

Ce livre n'est pas un coup de cœur mais il est très distrayant ! Sophie a un humour communicatif et même si elle pose trop de questions et est éternellement insatisfaite nous aimerions l'avoir comme amie !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mes-passions-mes-coups-de-gueule 27/05/2012 09:24

j'en suis à plus de moitié et je suis déçue.Je trouve Sophie effectivement trés sympathique mais je trouve l'histoire sans intérêt. Un Bridget jones en plus fade et beaucoup moins drole .... mais
bon je vais quand même le lire jusqu'au bout.

Mélusine 04/06/2012 08:47



Oui c'est une lecture légère pour se détendre, parfait en ce temps de presque "vacances".
L'histoire est effectivement sans intérêt, si ce n'est d'oublier un peu les soucis quotidien, c'est une vraie comédie sans prise de tête.



mes-passions-mes-coups-de-gueule 23/05/2012 12:29

je suis en train de le lire .... je n'ai lu que quelques pages et ca me plait déjà énormément ....

Mélusine 24/05/2012 17:15



J'en suis ravie



mes-passions-mes-coups-de-gueule 20/05/2012 14:49

dans un précédent commentaire je t'avais dis que j'avais adoré le titre, la couverture et que l'histoire avait donc de grande chance de me plaire ... et bien j'ai suivi ton conseil, je l'ai trouvé
à la bibliothèque. Alors lorsque je l'aurai lu je te ferai part de mes impressions.

Mélusine 20/05/2012 16:04



Super ! tiens moi au courant ! j'espère qu'il te plaira également.



Laeti (histoires-de-livres) 17/05/2012 09:21

En général j'aime beaucoup les publications de la collection Piment de France Loisirs. Celui-ci ne devrait pas déroger à la rêgle. Comme dit Philippe, tu as vraiment bien analysé ce livre! Bravo :)

Mélusine 17/05/2012 10:30



Alors tu aimeras sans doute ! !
Arrêtez vous me faite rougir



mes-passions-mes-coups-de-gueule 12/05/2012 22:52

JE NOTE ! j'adore la couverture, j'adore le titre alors je pense que je vais adoré l'histoire :)

Mélusine 17/05/2012 07:49



Oui j'ai moi été attirée par la couverture