Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 19:43

No et moi

 

Auteur : Delphine de VIGAN

Genre : Roman
Éditions : Le livre de poche

Date : 2009

Nombre de pages : 248

ISBN : 978-2253124801

 

Quatrième de couverture :

 

Adolescente surdouée, Lou Bertignac rêve d’amour, observe les gens, collectionne les mots, multiplie les expériences domestiques et les théories fantaisistes. Jusqu’au jour où elle rencontre No, une jeune fille à peine plus âgée qu’elle. No, ses vêtements sales, son visage fatigué, No dont la solitude et l’errance questionnent le monde. Pour la sauver, Lou se lance alors dans une expérience de grande envergure menée contre le destin.
Mais nul n’est à l’abri...

 

Mes impressions :

 

Une livre sur l'errance, le mal de vivre et la rencontre de 2 solitudes. Mais pas seulement. Il y a le regard d'une pré-adolescente lucide et un peu naïf sur la découverte du monde et de sa réalité.
Lou 13 ans, enfant surdouée choisit comme thème d'exposé scolaire les sans-abris et notamment les jeunes femmes SDF qui sont de plus en plus nombreuses. Elle a rencontré No à la gare, lieu où elle aime venir et voir les gens vivre.
Elle va donc rentrer en contact avec elle. Toutes les deux vont lier leur solitude et deviennent amies.
Ainsi Lou essaiera avec beaucoup d'affection et d'humanité de sortir No de la rue et de lui rendre une vie un peu plus clémente. Mais est-ce possible ?
Est-il est possible de se relever, une fois que l'on a touché le fond. Le souhaite t-on vraiment car qui dit vie « sociale normale » dit rigueur.

Chacun des personnages, la mère de Lou qui a perdu un enfant en bas âge, Lou, No et Lucas ami de classe de Lou ont des parcours singuliers; chacun essaie de s'en sortir et d'apprendre à aimer la vie mais ce n'est pas toujours facile. « Les choses sont ce qu'elles sont ».

Ce livre nous fait toucher du doigt le déséquilibre d'une société et de la famille. Lou est entourée par ses parents mais se sent seule. Lucas vit seul, No qui est à peine plus âgée, vit dehors. Elle a le visage fatiguée, est couverte par des vêtements sales, elle est privée d'amour et ne mange pas toujours à sa faim. Quelque part rebelle et sauvage, elle erre.
Lou n'admet pas cela et elle voudrait que les choses soient différentes, qu'elles changent.

Avec Lucas, Lou essaiera de venir en aide, morale matérielle et physique à No. Elle demande à ses parents de l'accueillir chez eux afin qu'elle trouve un foyer aimant et qu'elle retrouve le courage de vivre. Mais après une période concluante, la vie pour No devient encore plus difficile.


Un livre fort en émotions, généreux. Lou et No sont entières, seulement elles sont toutes les deux à côté du monde. Lou sortira de cette rencontre, grandie et meurtrie.
J'ai aimé les pensées philosophiques et humaines de Lou qui ne comprend pas pourquoi au XXI siècle, autant d'hommes et de femmes vivent dehors. Je vous cite notamment cet extrait qui nous fait part de ses réflexions et évoque sa lucidité : « 
On est capable d'envoyer des avions supersoniques et des fusées dans l'espace, d'identifier un criminel à partir d'un cheveu ou d'une minuscule particule de peau, de créer une tomate qui reste trois semaines au réfrigérateur sans prendre une ride, de faire tenir dans une puce microscopique des milliards d'informations. On est capable de laisser mourir des gens dans la rue»
Avec une plume sensible et touchante, l'auteur nous parle de la vie et de nous même face à la misère et le désarroi des autres.

Un livre simple et émouvant, dans lequel la complexité de notre société fait écho.

Vous trouverez ci-dessous la bande annonce du film


 


"Jour sans faim", de la même auteure est présenté ICI

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sophie57 09/12/2010 18:46


j'ai beaucoup aimé ce roman , et aussi "les heures souterraines"


Mélusine 10/12/2010 06:32



Je ne connais pas "Les heures souterraines" mais je me le note. Merci de ton passage.



josie 13/11/2010 14:46


Oui! je l'ai lu dans Voici et vu hier sur le bouquin du Gaumont et hier déjà je me disais mais où ai-je vu ce titre? en lisant le voici tout s'est éclairci :)


josie 13/11/2010 08:05


Bonjour,
cela donne envie de le lire.... j'aime ta critique.
Oui la société investit à fond dans les nouveautés de la vie mais à quoi bon quand elle laisse des humains sur le carreau au nom du modernisme? On a l'impression que l'on a honte de nos
pauvres......
je pense que je vais inscrire ce livre dans ma liste "à lire"


Mélusine 13/11/2010 11:05



Bonjour Josie,
Ta courte analyse est juste et pertinente ! Merci de l'avoir postée.
POur information l'adaptation de ce livre est sortie au cinéma.
Bisous



Philippe D 12/11/2010 08:18


Je ne connais pas du tout mais ce que tu en dis me semble intéressant.
Le problème des sans-abri touche beaucoup de monde mais finalement rien n'est fait pour le résoudre.
Bonne journée de congé... sans doute.


Mélusine 12/11/2010 08:27



Je trouve que l'argent ne va pas là où il devrait aller et c'est ce qui crée cette société à deux vitesses....
Bonne journée à toi aussi , j'espère sous le soleil !



Laeti (histoires-de-livres) 11/11/2010 14:02


Je vais le rajouter à ma wish list!


Mélusine 11/11/2010 16:27



Oui, tu verras, il est pas mal du tout ! tout en générosité.