Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 20:47

Milarepa-copie-1


Auteur : Éric-Emmanuel SCHMITT
Genre : Roman (philosophique)
Éditions : Magnard Classiques et contemporains

Date : 2009

Nombre de pages : 85
ISBN : 978-2-210-75531-4

 

Quatrième de couverture :

 

Simon fait un rêve récurrent : quoique vivant à Paris aujourd'hui, il est l'oncle de Milarepa, un ermite tibétain du XIe siècle, qui éprouve une haine farouche à l'égard de son neveu. Simon comprend peu à peu qu'il revit le long égarement spirituel qu'a connu l'ermite - dont il serait la réincarnation - jusqu'à sa rédemption. D'abord vécu comme un cauchemar, le rêve finit par l'accompagner...

 

Mes impressions :

Ce livre est le texte introducteur au Cycle de l'invisible qui comprend Monsieur Ibrahim et les Fleurs de Coran (Soufisme), Oscar et la dame en rose (Christianisme) et l'Enfant de Noé (Judaïsme).
J'ai été quelque peu interloquée par ce livre puisque les personnages s'entremêlent; nous arrivons à nous demander, qui du neveu ou de l'oncle raconte, qui fait ce rêve et lequel le vit. Pas facile de s'y retrouver, la concentration est de mise.
E-E Schmitt, nous parle de la religion notamment ici du Bouddhisme et de la place qu'elle occupe dans la vie des hommes.

  Nous y retrouvons les principaux concepts comme, la souffrance, l'égoïsme, la connaissance de soi et des autres, la peur de perdre ce que l'on amasse, et la mort.
L'auteur nous fait réfléchir sur le thème de la vengeance, et la douleur morale qu'elle occasionne.
Il ne porte aucun jugement, il laisse la réflexion à ses lecteurs.
Tantôt émouvant, parfois drôle, il nous amène sur les voix de la sagesse.

  E-E Schmitt, retranscrit à travers l'histoire et ses personnages, leurs pensées propres, dans lesquelles se situent la générosité, le repenti mais aussi la connaissance de soi.
La haine n'est pas bonne conseillère.
La religion n'est pas une science exacte, elle est du domaine du possible, du peut-être alors apprenons à respecter les convictions de nos semblables et à être tolérant.

Ce texte nous élève vers le « précieux », vers la découverte du bien et du mal, vers le salutaire, qui est en chacun de nous.
A lire !

D'autres romans de cet auteur se trouvent ICI.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires