Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 09:57

Longues peines

 

Auteur : Jean TEULÉ
Genre : Roman
Éditions : Pocket
Année : 2011

Nombre de pages : 192

ISBN : 978-2266179256

 

Quatrième de couverture :

 

Enfermé entre quatre murs, qu'on soit prisonnier ou maton, la vie est presque la même. Pour tenir, il faut pouvoir s'évader, s'échapper de cet ennui poisseux. Certains abusent des humiliations, d'autres perdent pied, d'autres encore s'inventent des histoires d'amour. Dans cette maison d'arrêt, un petit monde se crée avec ses règles et ses rituels, en attendant le jour de la libération ou de la retraite. Des histoires de dingues, des histoires tendres, des histoires vraies.


Mes impressions :


Ce roman est bien différent de « Le magasin des suicides », même si son originalité est démontrée...L'auteur au travers des différents personnages : les surveillants, les détenu(e)s, le directeur met en scènes la vie au quotidien d'une prison.
La couverture, un cœur sur des barreaux est décalée ; elle montre que l'amour et l'imagination sont les seules portes de survies dans les prisons.
Ce monde, froid, lugubre et dangereux est largement décrit. J'ai remarqué que la description des faits les plus graves sont « minimalistes » mais pour le reste les détails nous plongent dans l'enfer (réel).
Le thème de la liberté et de la fragilité psychologique reviennent sans cesse : que l'on soit surveillant ou détenu, dedans, devant ou derrière les barreaux on ne sort pas de ce lieu indemne.
Ce livre est très dur et même effrayant à certains moments. Les personnages que l'auteur choisit de mettre en scènes sont tous singuliers : infanticide, trafic en tout genre, pédophiles, violeurs, drogués, il les fait évoluer jusqu'à la fin....
Ces personnages ne sont pas simplement des personnages de papiers ils sont la réalité des prisons où le pédophile surnommé le pointeur, aura la vie la plus dure face aux autres détenus. De l'autre côté il y a Cyril le nouveau maton, il ne fait pas ce métier par choix mais par hasard , Benoit le surveillant chef, Hélène Leduc la surveillante des détenues, Mathilde la femme du directeur qui est perturbée psychologiquement et son mari qui parce qu'il aime sa femme rentrera dans le monde de sa folie. Comment garder un esprit sain dans une atmosphère si violente, oppressante et pernicieuse ? Un point commun entre eux tous : ils sont tous des êtres en souffrances.

Il y a des personnalités qui sont incompatibles avec le métier de surveillant et Cyril en fera l'expérience.
Les mots chocs et les situations insoutenables décrivent la réalité au sein des murs. Les âmes sensibles seront émues, éprouvées, parfois horrifiées.
Bref, ce court roman est une réflexion sur les prisons et les détenus mais pas uniquement. Il parle davantage du social que de répression chez les détenues femmes et des lois internes chez les hommes, et du relationnel entre le personnel et les prisonniers.Le comble est que certains surveillants deviennent prisonniers des détenus.
Il décrit également des situations délicates comme l'assassin qui clame son innocence et l'inégalité face aux jugements et aux peines. Ce roman ne laisse pas indifférents ses lecteurs....Il fait appel à notre jugement, notre conscience, il est bouleversant.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Géraldine 09/09/2012 22:36

Ce roman est dans mes projets depuis si longtemps, il peut être en plus complémentaire avec un livre de Claudel sur le sujet aussi.

Mélusine 11/09/2012 07:37



Parfois les auteurs se retrouvent sur un thème et c'est intéressant de lire des avis partagés et/ou objectifs et de comparer.



Philippe D 18/08/2012 07:28

Je suis content de lire un billet sur un autre livre que "Le magasin des suicides" qui ne reste pas dans ma mémoire comme un livre que j'ai apprécié.
Je tenterais bien celui-ci...
Je rentre d'une semaine passée en Normandie, dernière petite pause avant la rentrée qui approche...
Bon weekend.

Mélusine 18/08/2012 07:36



Normandie....le temps ne devait pas être au beau ... J'espère que tu t'es bien reposé car comme tu dis la rentrée approche. Que le temps passe vite !



Lilibook 17/08/2012 20:48

J'ai un peu de mal avec cet auteur ;-) mais je retenterai une lecture je pense

Mélusine 18/08/2012 07:35



Ah ! . Il y a tellement d'auteurs que nous avons le choix