Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 09:28

Le mas des oliviers

 

Auteur ‭ ‬:‭ ‬Annie BRUEL
Genre ‭ ‬:‭ ‬Roman
Éditions ‭ ‬:‭ ‬Presses de la Cité
Année ‭ ‬:‭ ‬2012
Nombre de pages ‭ ‬:‭ ‬304
ISBN ‭ ‬:‭ ‬978-2258094024

Quatrième de couverture ‭ ‬:

Aux alentours des moulins de Mons,‭ ‬Ninon et Abel,‭ ‬jeune poète,‭ ‬vivent les multiples tracas de leur enfance solitaire.‭  ‬Ninon,‭ ‬éprise de la terre,‭ ‬de son blé noir et de ses olives grasses,‭ ‬n'accepte pas de voir s'achever une époque où un bout de terrain suffisait à nourrir une famille.‭ ‬Acharnée,‭ ‬sûre de son destin de paysanne,‭ ‬elle continue à lier les gerbes et à escalader les oliviers au son mélodieux de l'harmonica d'Abel.‭
‬Au moment où tout semble perdu,‭ ‬lorsque cesse de tourner le dernier moulin,‭ ‬Peter,‭ ‬un écrivain anglais fortuné,‭ ‬amoureux de la Provence et séduit par la joie de vivre de Ninon,‭ ‬lui vient en aide...‭

Mes impressions ‭ ‬:

Maria et Giuseppe vivent en Provence dans les années‭ ‬50.‭ ‬Ils ont‭ ‬5‭ ‬enfants qui ne mangent pas toujours à leur faim ‭ ; ‬la plus âgée Ninon à‭ ‬13‭ ‬ans. Son père ne l'aime pas puisqu’elle a les yeux bleus alors que tous dans la famille sont bruns alors les commérages sont nombreux et les mauvaises langues vont bon train dans le village quant à sa paternité.....‭
‬Il va placer sa fille dans une ferme familiale pour l'éloigner. Cette famille composée de Joséphine, Marius et leurs enfants lui donnera tendresse et affection contrairement à ses parents qui sont plus que rudes avec leur progéniture.‭ A‬uprès d'eux Ninon trouve une place dans la famille qu'elle aide aux labeurs de la terre et des moissons.‭
‬Elle est amie avec Abel qui travaille auprès du meunier.‭ ‬C'est un jeune homme poète, sensible ....
Ninon a toujours aimé la terre et travaillé dans les champs,‭ ‬aux moissons, à la cueillette des olives, du blé....Le travail la ravit même s'il est pénible.
Trois mois après son père la reprend car il a appris qu'elle était travailleuse et efficace,‭ ‬alors comme son savoir est exploitable il décide de changer de stratégie  ! mais elle va s’échapper et Abel la cachera au moulin à huile...Giuseppe l’apprendra et la récupérera....Plus tard il la placera aux services de deux hommes, le père et le fils. Des hommes grossiers qui sont durs avec elle....Joséphine et Marius l’apprennent alors ils organisent une évasion pour qu’elle ne reste pas avec eux d’eux. Paulette et Roger du village, personnages sensibles vont la placer auprès d’une vieille une femme riche,‭ ‬aigrie et solitaire,‭ ‬Madame Carlon. Là où personne ne pourra la trouver. ‭ ‬Dans sa propriété elle vit avec des domestiques,‭ ‬Pilar et son fils José....Également vit dans une maisonnette près du domaine un riche écrivain anglais de presque‭ ‬35‭ ‬ans qui se ressource et écrit en Provence quelques semaines dans l'année ;‭ ‬le reste du temps il vit en Angleterre et mène une vie de «grand de ce monde» que je qualifie de débauche.‭ ‬Il est solitaire,‭ ‬aime la boisson,‭ ‬les femmes.‭ ‬Il est charmant avec Ninon et aussi froid car peu à peu il comprend qu'il tombe amoureux d'elle et de cela il se l'interdit vu leurs conditions de vie opposées mais surtout en raison de leur différence d'âge.‭ ‬Cet amour qu'il refuse de reconnaître va l'aider à devenir une personne plus sensible,‭ ‬plus agréable avec moins de vices....Ninon elle, ressent des émotions secrètement et va en souffrir,‭ ‬de même qu'Abel qui est jaloux car il aime Ninon depuis leur premier regard.‭
‬Ninon est l'enfant du pays,‭ ‬l'enfant des campagnes,‭ ‬jolie et travailleuse, elle lie les gerbes et ramasse les olives....Entre elle et Peter l'anglais,‭ ‬il y a le fossé des générations mais aussi le fossé de leur conditions‭ (‬riche et pauvre‭) et de labeur. Amour impossible puisque tout les sépare ?
Ninon est partagée entre deux hommes,‭ Abel‬ du même âge qu'elle et qui vit les mêmes tourments et Peter plus riche et qui est beaucoup plus vieux. Elle ne pose pas encore de mots sur ses ressentis ; disons qu'elle est jeune pour se rendre compte des sentiments qu'elle éprouve, ils sont confus à cet âge là. L’amitié,‭ ‬l'amour se confondent parfois...Elle est une femme/enfant et pourtant elle va s'attacher à Peter et va souffrir de son absence lorsqu'il se rend pour plusieurs semaines plusieurs fois par an en Angleterre où se trouve sa vie et sa famille....
Dans ce livre aussi on y trouve des familles qui sont très différentes,‭ ‬certaines sont aimantes,‭ ‬et les autres beaucoup moins....‭
‬Ceux qui lisent mes chroniques savent combien j'apprécie les romans dans lesquels la psychologie des personnages est largement présente et‭ ‬que j'accorde aussi mon attention aux livres où les personnages sont profonds.‭
‬Ici la rencontre entre Ninon une jeune paysanne et Peter gentleman Anglais est inattendue. Cette histoire d'amour balaie les convenances,‭ il‬ est sincère mais délicat et répréhensible. Tous deux apprennent à se connaître à petits pas avant de succomber...
Cet amour sera mal vu par certains qui veulent protéger Ninon et pour lesquels les principes sont importants.‭Peut-être aussi parce qu’i‬l y a un décalage entre la naïveté de Ninon et l'expérience de Peter.‭
‬Peter attend que Ninon grandisse pour lui avouer son amour....‭
‬Cette histoire fait partie de celles que j'aime parce que à côté de celle d'amour il y a la Provence que j'affectionne,‭ ‬mais aussi des sentiments purs,‭ ‬les personnages sont entiers,‭ ‬tourmentés,‭ ‬mais sincères sans faux semblants.‭
‬Le thème n'est pas très original mais le style donne de la puissance à l'histoire. Les descriptions de la campagne, des travaux des champs nous dépaysent.
Cette histoire met fin à une époque avec les nouvelles conditions de vie qui s’améliorent mais qui éloignent de la terre. on sent que l’auteur aime sa Provence et qu’elle lui est reconnaissante.
C’est avec ce genre de personnes comme Ninon ce petit bout de femme attaché à ses terres et ses principes, de part sa condition et sa détermination que le travail à la campagne a perduré encore un peu....et perdurera encore avec nos anciens.
Un livre qui se lit comme on déguste un met sucré même si parfois la dureté des situations nous plonge dans une réalité campagnarde de cette époque daprès guerre où l’argent manque....


Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Je l'ai lu il y a 3 ans; j'avais apprécié moyennement.<br /> Bonne soirée.
Répondre
M
<br /> <br /> Cette fois çi nous avons eu une lecture en commun <br /> <br /> <br /> <br />
A
Rien que le titre sent bon la Provence....
Répondre
M
<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />