Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 08:54

 

Le chant des âmes


Auteur : Frédéric RAPILLY

Genre : Thriller
Éditions : Critic
Année : 2011

Nombre de pages : 370

ISBN : 978-2953499841

 

Quatrième de couverture :

 

Quand des touristes découvrent le corps crucifié d'une jeune femme au cœur de la forêt de Brocéliande, les médias se déchainent et l'affaire fait vite la une de l’actualité.
Alors que la police s'oriente vers un rituel satanique, Marc Torkan ex-grand reporter, est chargé de la contre enquête par son ancien rédacteur en chef. Accompagné d'un photographe inexpérimentée il comprend rapidement que la police fait fausse route : la veille du meurtre, la victime semble s'être rendue à une rave-party. L'enquête prend un tournant inattendu lorsqu'en Thaïlande, un deuxième cadavre est retrouvé en marge d'un événement similaire.
Pour le journaliste et sa coéquipière, la chasse au scoop se transforme en chasse à l'homme. Seuls, ils se lancent sur la piste d'un tueur en série, qui choisit ses proies dans le tumulte et la fièvre des nuits électro.

 

Mes impressions :

 

Dans le prologue et le chapitre premier nous faisons la connaissance avec Hua jeune femme asiatique qui aime les boites de nuit et s'adonne à l’alcool et les drogues.
Dans le second chapitre un groupe d'enfants et pré-adolescents, jouant dans les bois font une macabre découverte : un cadavre dans une mise en scène de crucifixion.

Marc un journaliste quelque peu dépressif suite au décès de sa femme d'une façon que je vous tairai pour ne rien vous dévoiler de la personnalité de ce dernier, essaie de remonter la pente en pratiquant le surf et en s'occupant d'une boutique d'antiquités dont il est le propriétaire.Il a abandonné son métier de reporter puisque la mort de sa femme et son passé le perturbe jusque dans ses nuits. Seulement son ami Patrick rédacteur en chef et beau père ne cesse de le confronter à son métier d’antan avec ces appels téléphoniques intempestifs ; il espère le faire renouer avec son activité professionnelle de grand reporter mais surtout de donner à son journal Paris Flash une renommée certaine avec l'affaire d'une jeune fille morte de façon singulière.
Il propose donc à Marc de mener son enquête sur le meurtre de cette jeune femme et de partir à la chasse au scoop. Ce dernier va finalement accepter cette affaire qui l'interpelle, lui parle....
Patrick va l'affubler de Katie une photographe qui débute dans le métier. Tous deux bientôt vont s'apercevoir que plusieurs affaires de meurtres sont liées par un modus operandi similaire. Ils vont alors tenter d'infiltrer le milieu fermé de la techno et vont progresser dans leur enquête, jusqu'à doubler celle des policiers.

J'ai beaucoup aimé ce thriller qui est par plusieurs côtés original.

L'intrigue savamment documentée pourrait être réelle, donc crédible. Ce qui est certes un atout. Elle est originale et se situe dans le monde de la musique, plus particulièrement celui de la techno et des rave-party et nous emmène aux quatre coins du monde : Bretagne, Thaïlande, Ukraine mais encore les Canaries ou encore l'Australie. Les investigations de marc et Katie les amènera jusqu'à Jillian une DJ en passe d'être reconnue et célèbre. Tous les trois prennent des risques considérables et j'ai noté que leur personnalité propre les pousse à se surinvestir dans cette affaire chacun pour des raisons personnelles.
Tout au long de ce roman les personnages principaux nous étonnent.
Je me suis très vite attachée à Marc qui par la force des choses est mu par son histoire personnelle. Il tente de reprendre goût à la vie. Il est très humble, humain.
Katie une jeune femme motivée et volontaire saura se faire apprécier.
Jillian est mystérieuse mais a des qualités certaines.
Le style fort agréable m'a embarquée dans un milieu que je ne connaissais pas. Outre le fait que nous voyageons j'ai aussi appris sur le monde du journalisme et notamment sur leur moyen d'investigation.
La frontière entre la fiction et la réalité est infime et elle donne à ce roman toute sa teneur.

Plusieurs rebondissements permettent aux lecteurs de ne pas décrocher un seul instant.

La fin n'est pas habituelle des thrillers puisqu'elle laisse planer des doutes et surtout ne permet pas de terminer le roman avec une conclusion franche...elle laisse les lecteurs en proie à leur imagination.
Elle a laissé mon esprit dans une sorte d'effroi et d’inquiétude.
En résumé je vous conseille ce roman qui est emprunt d'une originalité jusque dans l'épilogue. L'auteur nous fait part de ces instants d'écriture : il nous confie s'être laissé porter le temps de la composition du roman par une musique particulière et nous donne le moyen de l'écouter via son blog et sa playlist notée à la fin du roman.
Je vous laisse découvrir le tout sans oublier de remercier Laeti
pour m'avoir envoyé ce livre, vous pouvez lire son avis ICI ; celui d'Yv est ICI

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Antoni 20/12/2011 13:26

Il m'a l'air très sympa, ce livre ! En lisant ton article, j'ai pensé à La ligne noire, de Grangé. Les deux histoires différent (heureusement !) mais c'est ce à quoi j'ai pensé.
Merci pour ce bel article.

Mélusine 21/12/2011 20:34



Oui il l'est !
Je ne connais pas Grangé mais il me semble pour l'avoir lu chez toi qu'il est particulièrement sanglant, or là pas trop quand même !
Merci à toi d'être passé.



Philippe D 29/11/2011 18:10

J'adore les fins comme tu décris celle-ci. J'essaye de faire pareil dans mes nouvelles : ne pas donner une conclusion nette et définitive, laisser le lecteur imaginer une fin, laisser planer le
doute.
Je vais donc essayer de retenir ce titre.
Bonne soirée.

Mélusine 29/11/2011 19:56



Oui tu as raison de faire comme ça car ainsi tu n'imposes rien et puis dans les nouvelles ce genre de fin sont plus appropriées.



Laeti (histoires-de-livres) 29/11/2011 12:41

Je ne me souvenais même pas que je te l'avais envoyé! En tous les cas, je suis contente de voir qu'il t'a plu à toi aussi!

Mélusine 29/11/2011 19:53



Oui tu me l'as envoyé dans le cadre d'un concours que tu avais lancé sur ton blog
Bisous