Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 10:11

La sentinelle de l'ombre

 

 

Auteur : Robert CRAIS
Genre : Policier/thriller/Suspense
Éditions : Belfond
Année : 2012
Nombre de pages : 365
ISBN : 9782714450821

Quatrième de couverture :

Une guerre des gangs qui se transforme en traque sanguinaire, une belle en danger pas si fragile et un tueur fou en étrange compagnie… Piégé par ses sentiments, le ténébreux Joe Pike plonge dans les arcanes des mafias sud-américaines.Dans les quartiers ouest de L.A., Joe Pike se retrouve mêlé au braquage d’un bar. Les victimes : Dru et Wilson Smith, l’oncle et la nièce, fraîchement débarqués de La Nouvelle-Orléans. Les agresseurs : un gang latino proche de la mafia mexicaine.
Attiré par la séduisante Dru, Joe Pike entreprend de débusquer le parrain local et de faire le ménage.
Mais le bar est de nouveau attaqué et les propriétaires sont introuvables. Des soupçons naissent : que fuient-ils ? Et, surtout, que signifie ce message sanglant découvert sur place ?
Avec l’aide du détective Elvis Cole, Joe Pike se met en quête des Wilson.
Chaque minute compte : dans l’ombre, le chasseur se rapproche dangereusement de ses proies.

Mes impressions :

C'est le premier roman que je lis de cet auteur. Autant le dire je suis agréablement surprise !
Dans un premier chapitre l'auteur nous présente Daniel habitant dans le quartier Français de la nouvelle Orléans. Tilley et Cléo font partie de ses connaissances "amicales". Tous trois ne sont pas des personnes recommandables.
Dans un second temps, l'auteur nous présente Cole enquêteur privé et ami de Joe Pike, les inséparables amis.
Pike faisait partie du corps des marines, puis a été policier avant de démissionner. Les raisons de cette démission ne nous sont pas clairement expliquées. Peut-être que les lecteurs habitués à ce tandem le savent. On apprend quand même que lorsque Pike a quitté la police, il s'est fait des ennemis au sein de la maison. Son passé est suggéré mais non décrit, il reste un personnage atypique, mystérieux et profondément charismatique...
Cependant, il s'est entouré de gens dans le milieu, des indics, avec lesquels il a créé un réseau. Pour protéger les gens qu'il aime Pike fera quasiment cavalier seul et se soustrait aux autorités officielles et il fait appel à son ami de toujours Joe Cole.
Un jour, Pike assiste fortuitement à un cambriolage d'un snack par deux gangsters, il ne réfléchit pas et vient au secours du propriétaire, Wilson Smith et de sa nièce Dru. Il tombe très vite sous le charme de cette dernière et lui fait la promesse que si elle a encore besoin de lui ou de protection il sera là. Pike prend son rôle très au sérieux. Il est un genre de superman des temps modernes, parce qu'il tient ses promesses.
Les policiers Hydeck et Mc Intosh sont dépêchés sur les lieux de l'agression. Ils sont mécontents de la présence de Pike puisque ce dernier n'est plus sensé travailler dans la police. Lors de ce cambriolage (mais en est-ce vraiment un ? puisque rien n'a été volé mais seulement saccagé, Pike se trouvait au mauvais moment, au moment endroit ; le FBI traquait déjà ces gangs organisateurs de rackets de commerçants.
Le lendemain Dru et Wilson sont introuvables ! alors disparition, mort, enlèvement ? C'est ce que Pike et son ami Cole vont essayer de découvrir.
Ils forment une équipe soudée quand le besoin s'en fait sentir.
Pike est méticuleux, organisé, il est parfois distant, taciturne. On sent qu'un passé commun les lie.
Ici dans cette histoire qui nous intéresse, Pike et Cole comprennent qu'il s'agit vraisemblablement de guerre de gangs, de mafia et d'histoires louches de magot.
Le style de l'auteur m'a énormément plus. Les faits et les gestes sont décrits précisément; ce qui amplifie le suspense et nous permet de nous plonger au coeur des situations.
Les 100 premières pages mettant en place le scénario, il n'y a pas d'actions significatives; ce qui pour certains peut paraître long mais personnellement j'ai apprécié cette mise en place.
Au fil des pages la tension monte, elle augmente considérablement. Diverses institutions s'affrontent sur cette affaire (FBI, police, LAPD...) qui met en scène la mafia Serbe mais également la mafia Mexicaine. Au début Cole et Pike pensent que les disparitions de Dru et Wilson est une affaire de racket, mais ils vont s'apercevoir qu'en réalité il s'agit d'une organisation mafieuse, de trafic de drogue dans laquelle Dru et Wilson ne sont pas complètement innocents.
Chacun des deux camps la mafia et les autorités font la découverte de mensonges, de trahisons des uns et des autres. Ils s'affrontent et se jalousent presque et ce même au sein de la sécurité.
Quelles sont les véritables identités de Dru et Wilson, ont-ils toujours dit la vérité à Pike et à Cole ? Sont-ils réellement ceux qu'ils prétendent être. Et que se cache derrière ce gros magot que Wilson et les gangs se disputent ? On ne le saura pas avant la fin.
J'ai trouvé le scénario complexe et rythmé.
Parallèlement, cette histoire qui est pourtant sanglante place Pike dans une mauvaise situation, une histoire d'amitié, et d'amour (im)possible. Pike se sent attirée par la belle Dru. Sa vie va en être bouleversée. Il y a un contraste entre la dureté de ses anciennes professions et sa sensibilité. Un homme somme toute humain. Ce contraste donne de la profondeur au roman.
La vérité se dévoile au compte goutte, doucement, efficacement, on reste en haleine, parce que les espérances ne sont pas toujours la réalité. Pike doit s'en remettre à l'évidence et à ses dépens il sait que Dru et son oncle ne sont pas exactement les victimes.
L'auteur décrit une enquête subtile, précise, la tension monte, monte pour finir sur les chapeaux de roues !
Une note de tendresse à la fin nous fait dire que ce roman est complet et que même dans des situations sanglantes, les gens peuvent être touchés et touchants. À lire pour les amateurs de rencontres musclées !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Antoni 08/05/2013 10:25

Salut Mélusine, je n'ai encore rien lu de Robert Crais mais je crois que j'en ai déjà entendu parler. J'aime bien quand, même à l'autre bout du monde, il y a des références à la France, ici la Nouvelle-Orléans. Et puis, le mélange des genres semble avoir bien pris, si j'en crois ton article. Comme quoi, la littérature est riche d'histoires et d'intrigues originales. J'aurais pu en douter au vu de ma dernière lecture (catastrophique).
Passe une bonne journée l'amie. A bientôt...

Mélusine 10/05/2013 07:58

Je ne dis que mon sentiment sur cette lecture et peut-être pour d'autres ce livre n'était pas si bien que cela. Mais bon c'est la dure loi de la littérature :-).
Comme tu dis le mélange des genres fait parfois des étincelles :-)

Laeti (histoires-de-livres) 08/02/2013 08:35

Il ne me dit trop rien pour le moment! Mais pourquoi pas un jour :-D

Alex-Mot-à-Mots 03/02/2013 14:40

Tout pour me plaire !

Mélusine 12/02/2013 17:05







Philippe D 01/02/2013 18:08

Apparemment c'est un livre qu'on peut retenir. Il a l'air de t'avoir fait bonne impression.
Bon weekend.

Mélusine 02/02/2013 07:30



Oui il m'a plu ! Bon week-end à toi aussi