Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 10:16

La petite fille de Menno

 

Auteur : Roy PARVIN

Éditions : Libretto (poche)
Genre : Nouvelle
Année : 2011
Nombre de pages : 108

ISBN : 978-2752905901

 

Quatrième de couverture :

 

Lindsay a quarante ans. Sa vie s’est arrêtée le jour où Whit, son mari, brillant écrivain buveur et bagarreur aujourd’hui décédé, l’a quittée pour une autre. Sous prétexte d’aller rendre visite à ses parents dans l’Est, elle entame un périple en train qui la conduit du nord de la Californie à New York en passant par l’Idaho, le Montana et surtout le Wyoming, dernier endroit où vécu son ex mari et où réside la femme qui l’accompagna dans ses derniers jours. Cette « marelle ferroviaire » sera l’occasion pour Lindsay d’un autre voyage intérieur et d’une lente métamorphose.


Mes impressions :

 

Je n'ai pas été transportée par cette lecture mais j'ai quand même trouvé que la démarche de Lindsay fut courageuse.
Sous prétexte de rendre visite à ses parents dans l'Est du pays (vallée de l'Hudson) , elle retourne vers son passé pour entrevoir un avenir.
Son voyage en train l'amènera dans le nord de la Californie, à New York en passant par l'Idaho, le Montana et surtout le Wyoming, dans une ville où son époux après l'avoir quittée est allé vivre avec sa nouvelle compagne.
Il était un brillant écrivain, décédé désormais. Il avait de graves défauts, des vices tels la boisson et la violence. Lindsay se demande s'il était pareil avec sa nouvelle femme. Subissait-elle la même brutalité.
Ce périple n'est pas de tout repos. Il y a les éléments naturels qui se déchainent comme la neige, la pluie, la tempête mais aussi une grippe sérieuse qui lui font faire des rencontres inattendues. Les conséquences ennuyeuses l'amèneront là où elle n'espérait pas.
Ce parcours singulier l'aidera à tourner la page, à repartir d'un nouveau souffle et à envisager un nouvel avenir.

Cette nouvelle nous fait voyager de façon poétique à travers le pays, dans le dédale du couple mais pas seulement. Elle nous rappelle à l'amitié, l'inconnu, le destin et au final la liberté d'être soi-même.
Lindsay ainsi va évoluer dans la perception des évènements et en ressortira sans doute plus forte.
Le style (photographique) assez appuyé, précis dans les descriptions permet de nous rendre compte au plus juste des émotions, sentiments et paysages de cette nouvelle.

« Elle en voulait terriblement à Whit … / ….l'injustice de la fuite de Whit revint une nouvelle fois la gifler. Elle devait vraiment se retenir pour ne pas pleurer, elle l'avait suivi dans l'espoir d'en savoir un peu plus sur l'endroit où il était allé, sur ce qui avait bien pu lui arriver, et voilà où tout cela l'avait amenée ».

 

« Ce qui était arrivé à Whit resterait pour toujours un mystère, un secret jamais divulgué. Il avait rencontré une autre femme, s'était enfui avec elle et devait mourir plu tard ».

 

« Le ciel charriait les dernières lueurs d'une pleine lune décroissante. La terre semblait s'abîmer dans les profondeurs de la crevasse formée par les gorges de la Sacramento River . Après l'imposante masse du mont Shasta, le strealimer aborda une portion où la voie était moins tortueuse et il prit sa vitesse de croisière ».

Partager cet article

Repost 0

commentaires

research transcription services 25/03/2014 08:02

Ces aventures peuvent comprendre Quietus ou ascendance combats, qui le portent pure et simple de circuit insécurité des petites-filles. Ancêtres en plus les enfants peuvent faire valoir leur dissidence sur la façon de randonnée unités inexpérimentés, qui pourraient produire les ancêtres d'une petite-fille d'omettre un grand-parent de son animation.

Antoni 16/04/2012 08:16

L'idée de départ est intéressante pourtant. Ceci dit, il faut reconnaître que l'auteur invite le lecteur à un sacré périple. Les Etats-Unis sont largement empruntés d'Est en Ouest.
Mais je passerai mon tour cette fois-ci, me référant à ton propre avis.
Amitiés.

Mélusine 16/04/2012 16:28



Mais bon ce qui me laisse sans réel enthousiasme, pourrait bien te plaire à toi ...



Antoni 17/03/2012 16:43

C'est un rail-book (pour ne pas écrire road-movie) extrêmement court. Dommage qu'il ne t'ait pas transporté jusqu'au bon port...
Amitiés.

Mélusine 18/03/2012 10:23



Non pas totalement ...c'est vrai. Je l'ai trouvé assez superficiel.



Alex-Mot-à-Mots 10/03/2012 20:51

Un parcours qui me tenterai bien : voyager en train en long et en large des Etats-Unis.

Mélusine 12/03/2012 07:05



Ah mais alors prends le train avec Lindsay et tu en reviendra métamorphosée.



Philippe D 09/03/2012 17:31

Encore un inconnu! Une nouvelle qui fait plus de cent pages, ce n'est déjà pas si mal.
Bon weekend à toi.

Mélusine 12/03/2012 07:04



Oui pas si mal comme tu dis.
Je me suis comme toi faite la reflexion de son nombre de pages.