Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 17:14

 

L'origine du silence

 

Auteur : Jed RUBENFELD

Genre : Roman / Policier
Éditions : fleuve noir
Date : 2011
Nombre de pages : 567

ISBN : 978-2265092532

 

Quatrième de couverture :

 

Un soleil radieux baigne Wall Street, le douzième coup de midi résonne au clocher de Trinity Church quand une violente explosion retentit. Une vague de terreur sans précédent s'abat sur New York, des centaines de victimes sont à déplorer. Nous sommes au mois de septembre... 1920. Trois amis assistent à la scène : le capitaine de police James Littlemore, le docteur Stratham Younger, et Colette Rousseau, une jeune scientifique française tout juste arrivée aux Etats-Unis avec son frère Luc, un enfant rendu muet par les horreurs de la guerre. Peu de temps après la déflagration, Colette est prise pour cible de mystérieuses attaques, mais par qui ? Pourquoi ? La piste à la fois policière et psychologique qui commence à se dessiner dépasse les frontières américaines. De Wall Street à Paris ou à Prague, et du cabinet viennois de Sigmund Freud à l'antichambre du pouvoir à Washington, les pièces du puzzle se mettent progressivement en place. Tandis que Freud tente de découvrir l'origine du silence de Luc, il élabore une théorie qui pourrait bien éclairer d'un jour nouveau les deux enquêtes...

 

Mes impressions :

 

Je remercie Ys de News-Book et les éditions Fleuve noir pour ce partenariat.

 

L'attentat du 16 septembre 1920 est le thème principal de ce roman et il n'est pas sans rappeler celui du 11 septembre 2011 dont nous venons de fêter le triste anniversaire, rappelle aussi celui Oklahoma City en 1995.

La similitude entre celui de 1920 et celui de 1995 (Oklahoma City) se trouve dans le fait que ces attentats n'ont jamais été élucidés. Aucun des coupables ne fut arrêté.
Les spéculations de celui de 1920 évoquent la piste de terroristes Italiens ou même des anarchistes...mais rien n'est moins sûr.
Ainsi ce livre reste une pure fiction dans les conclusions. Quant aux faits historiques relatés, ils étayent la théorie et la complètent mais il s'agit de pure imagination.
D'ailleurs ce qui est intéressant dans ce livre est la mise en scène de protagonistes tel que Freud qui vient corroborer plusieurs opinions et rallie deux histoires qui au départ ne sont pas liées.
De même sont mis en scène le FBI, le Trésor et autres instances américaines mentionnant de même des complots avec le Mexique...

La frontière entre la fiction et la réalité est bien mince. L'auteur relate des faits véridiques mais les met en scènes de façon fictive et toute la thématique s'en retrouve fort prenante.
Il est clair que l'auteur du reste, dans un souci de narration a voulu dépeindre la société et les enjeux de cette époque.
Résumons : Le 16 septembre 1920, très peu de temps après la grande guerre, une bombe explose en plein quartier de Wall Street, face au siège de la banque JP Morgan. L’attentat ne fut ni revendiqué ni résolu et l'enquête menée à l'époque ne permettra qu'une clarification approximative, alors Jed Rubenfeld va s'approprier ce fait et va l'employer en mettant en scène James Littlemore enquêteur NYPD, un ex-disciple et élève de Freud nommée Younger et Colette une élève de Marie Curie.
Ce roman allie plusieurs genres : politique, historique et scientifique. Pour les deux premiers j'avoue avoir eu du mal parce que je suis très peu amateur de ces genres. Par contre chose qui est importante à dire c'est que ce roman nous apprend beaucoup sur la véracité des faits. Ils sont longuement et largement documentés pour la plupart ; ce qui pourrait poser un problème : le risque que les lecteurs fassent un amalgame et une confusion entre la part de réalité et le scénario. L'auteur l'a bien compris et lui même fera une note détaillée à la fin du roman afin d'éclairer tout ceci.

Stratham Younger, médecin qui a fait la première guerre mondiale est très attachant. Colette dont il est amoureux reste énigmatique presque jusque à la fin du roman ; Littlemore le policier nommé par la suite au FBI, évolue comme il se doit pour donner de la profondeur au récit.
La présence de Marie Curie donne une note scientifique indéniablement intéressante.
Luc, frère de Colette, muet suite aux atrocités de la Guerre et de la perte de ses parents va permettre à Freud de mener l'enquête.
Quant à cette présence Freudienne, elle nous révèle un être complexe autant que l'est son interprétation des rêves et/ou de la réalité.

Bref ce roman est riche de lui même, de ses personnages et de sa thématique. Il rallie parfaitement le document, la fiction, le politique et l'histoire. Des mariages impressionnants mais qui font plonger les lecteurs dans un engrenage de plaisir qu'ils auront du mal à quitter.

Les descriptions sont peu nuancées et la scène apocalyptique détaillée du début , décrite avec un souci de justesse et de précision en est la preuve.

Les instances représentées, le FBI, le département politique, le Trésor, la Mairie montrent les possibles corruptions et autres trahisons présentent dans chaque époque et qui certes font l'histoire.

D'ailleurs les contextes historique et politique présentés ici sont passionnants mais inquiétants.

Le raccourci et les parallèles entre les attentats étaient risqués mais ils sont parfaitement maitrisés.
Le souci du détail et de la documentation font de ce roman un livre riche.
Finalement je recommanderai ce livre à ceux et celles qui aiment l'histoire, la politique et le mélange des genres. Par contre je serai moins permissive et moins catégorique pour les lecteurs qui ne sont pas attirés par ce côté de la littérature que je dirais révélatrice et douloureuse d'un moment donné et de fait précis.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Laeti (histoires-de-livres) 07/10/2011 16:03


Je vois que tu te mets aux partenariats.. C'est une bonne alternative pour lire gratuitement des nouveautés! N'aimant pas la politique, je suis ta recommandation et passe mon chemin...


Géraldine 28/09/2011 23:34


Pourquoi pas après tout, mais pas d'urgence.


Mélusine 29/09/2011 11:41



ok



Alex-Mot-à-Mots 26/09/2011 13:49


Alors il devrait me plaire, je l'attends avec Babelio.


Mélusine 26/09/2011 19:39



J'espère, tu me diras alors !



Philippe D 23/09/2011 21:20


Bon, ça, ça ne m'attire pas trop et c'est tant mieux!
Passe un bon weekend.