Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 18:34

L'ombre du vent

 

Auteur : Carlos Ruiz ZAFÓN

Genre : Roman étranger
Éditions : Le livre de poche
Date : 2006
Nombre de pages :637
ISBN : 978-2253114864

 

Quatrième de couverture :

 

Dans la Barcelone de l’après-guerre civile, « ville des prodiges » marquée par la défaite, la vie est difficile, les haines rôdent toujours.
Par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon – Daniel Sempere, le narrateur – dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. L’enfant, qui rêve toujours de sa mère morte, est ainsi convié par son père, modeste boutiquier de livres d’occasion, à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y « adopter » un volume parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie, le marquer à jamais et l’entraîner dans un labyrinthe d’aventures et de secrets « enterrés dans l’âme de la ville » :
L’Ombre du Vent. Avec ce tableau historique, roman d’apprentissage évoquant les émois de l’adolescence, récit fantastique dans la pure tradition du Fantôme de l’Opéraou du Maître et Marguerite, énigme où les mystères s’emboîtent comme des poupées russes, Carlos Ruiz Zafón mêle inextricablement la littérature et la vie.

 

Mes impressions :

 

L'ombre du vent est le titre d'un des romans qu'à écrit Carax, personnage énigmatique et mystérieux comme le sont tous ceux qui l'entoureront au cours de sa vie.

L'histoire commence avec un petit garçon de 9 ans qui a perdu sa mère et qui vit avec son père libraire, lequel aime les livres et voudrait transmettre cet héritage à son fils.
Le père va donner le moyen à Daniel de découvrir la littérature en l'amenant aux cimetières de livres, lieu magique où s'entassent des livres qui sont perdus et/ou non lus !
Il va en choisir un et ce livre sera le commencement d'une histoire bien singulière. À la fois fantastique, intrigante, réelle et romancée, elle marque forcément les lecteurs.
Le livre choisi est de Carax et il sera une révélation parce que Daniel va se mettre en quête de la vie de cet auteur qu'il affectionne et qui l'accompagnera tout au long de la sienne.
Mû par le désir de comprendre Carax, il ne se lassera pas et au fil des années il fera des rencontres précieuses et ses découvertes le mèneront là où il s'y attend le moins.
La fiction rattrape la réalité.
Le passé rejoint le présent.
Je me suis un peu perdue dans le labyrinthe des personnages; mais j'ai retrouvé la magie du style particulier de Zafón qui nous emmène dans son univers.

L'atmosphère dans le Barcelone de l'après Guerre est brumeuse, pluvieuse, froide et angoissante. Les mots sont choisis, forts, nous nous en imprégnons.

Certains des personnages et certaines situations sont rocambolesques. Chacun des personnages et chacune de leur histoire s'imbriquent et se confondent ce qui donne une intrigue complexe et captivante.
On y retrouve de l'amour, de l'amitié, des attachements, des pertes, des retrouvailles, de la vengeance.
Avec poésie, nous nous laissons prendre au jeu du suspense et à l'envie d'aller jusqu'au bout pour découvrir le passé de cet écrivain Carax connu seulement d'un petit nombre de gens, et pour lequel les mots sont une douce musique.

À travers sa narration l'auteur rend hommage aux livres mais aussi aux gens qui témoignent de leur passion littéraire. Page 277: « Les livres sont des miroirs et l'on n'y voit que ce qu'on porte en soi-même ».
L'auteur parle très bien de son livre quand il dit, je cite page 235
« Il s'agit d'une histoire de livres maudits, de l'homme qui les as écrits, d'un personnage qui s'est échappé des pages d'un roman pour les brûler, d'une trahison et d'une amitié perdue. Une histoire d'amour, de haine et de rêves qui vivent dans l'ombre du vent ».
Un livre riche en émotions qui nous transporte dans une époque de l'après guerre.
Je le recommande car une fois commencé nous restons envoutés jusqu'au bout.
Un livre d'une rare intensité.

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Luna 29/03/2011 10:57


J'adore ce livre, c'est l'un de mes préférés si ce n'est pas mon livre préféré !
(d'ailleurs je suis un peu inquiète... Je l'avais passé à mon copain et j'ai rompu il y a peu de temps et je n'ai toujours pas mon livre. J'espère que je vais le récupérer !)

Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!


Mélusine 29/03/2011 19:57



Merci de ton passage sur le blog et du compliment.
J'espère que tu pourras récupérer ce livre bientôt, peut-être en lui demandant gentiment...
À bientôt



Luna 06/02/2011 09:07


Si j'ai un livre préféré, il y a de forte chance que ce soit celui-ci !!

Merci beaucoup d'être passée sur mon blog et d'avoir laissé ta trace !


Mélusine 06/02/2011 19:58



Je t'en prie !
J'aime découvrir d'autres lectures et d'autres blogs c'est toujours très enrichissant !



Dona Swann 28/01/2011 21:22


J'ai adoré ce roman, et, contrairement à un autre lecteur, j'en garde un souvenir fort et précis... A voir, selon les sensibilités et les goûts de chacun.


Mélusine 29/01/2011 10:42



C'est vrai qu'il est fort et poignant.
À bientôt



Laeti (histoires-de-livres) 20/01/2011 14:37


L'histoire me tente bien , de plus je ne connais pas Zafon mais comme tu dis que "tu t'es un peu perdue dans le labyrinthe des personnages" je pense que ce livre n'est pas pour moi!
PS: Je vais commencer à lire "la couleur des sentiments" que ta chronique m'avait donner envie de demander ce livre au père noël.


Mélusine 20/01/2011 16:35



Le style de l'auteur vraiment est une merveille et on s'y laisse prendre malgré le condensé des personnages. J'ai dans ma LAL "Le jeu de l'Ange". J'ai hâte de m'y plonger ! c'est un pavé de
predque 700 pages...
J'ai hâte aussi de connaître ton avis sur "La couleur des sentiments".
Bonne lecture



Philippe D 17/01/2011 21:09


Oublié! J'ai lu ce livre il y a quelque temps et j'ai tout oublié de l'histoire! J'oublie vite, trop vite certains livres.
Passe une bonne nuit.


Mélusine 18/01/2011 16:59



Il y a des livres qui marquent plus que d'autres...