Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 16:12

L'hermine était pourpre

 


Auteur : Pierre BORROMÉE
Genre : Policier
Éditions : Fayard
Année : 2011

Nombre de pages : 384

ISBN : 978-2213665955

 

Quatrième de couverture :

 

Quand la justice est plus disposée à ouvrir les parapluies que les portes des prisons...
Assumant le désordre des avocats, le Barreau est une confraternité
Où les robes peuvent cacher les armes
de la vengeance,
Où l'hermine s'ensanglante...

Les "flics" et la basoche s'accorderont toujours sur la blanquette de madame George, payée en renseignements plutôt qu'en espèces. Plus savoureuse, plus précieuse encore pour les enquêteurs, la chance de croiser la meilleure d'entre eux, petite fée exemplaire, maître ès générosité !

Vous aviez demandé la police ? La voici, souvent incomprise, parfois hésitante, ici décisive !

 

Mes impressions :


J'ai pour ce livre un avis mitigé.
Je l'ai lu alors que je n'allais pas bien et donc je n'avais pas envie de lire un roman compliqué et j'avoue que le fait que l'intrigue soit plutôt légère m'a aidée à rester concentrée. Peut-être que si je l'avais lu à un autre moment et dans d'autres circonstances, il m'aurait moins intéressée.
Ce qui reste judicieux dans ce roman c'est que les lecteurs qui ne connaissent rien à la justice et qui voudraient se documenter sur les principaux acteurs, rôles et fonctions des personnages judiciaires trouveront de quoi apprendre..Ce livre est une mine d'informations dans les méandres judiciaires.
Mais commençons par le début.
Le roman s'ouvre sur un homme dans sa voiture qui se dirige vers Nancy. Il a un dossier à défendre dans cette ville. On comprend plus tard qu'il est un avocat...

Avant de s'engager sur l'autoroute une force obscure lui conseille ou même lui interdit d'aller plus loin...Fin du premier chapitre.

Ce même matin, une femme de 40 ans est retrouvée morte chez elle, sur son lit sans doute poignardée, étranglée et le visage écrabouillé ; cette femme n'est autre que celle de l'avocat précédemment cité...Juliette Robin épouse de Robin avocat.
Le procureur qui espère toujours à 55 ans voir sa carrière décoller et couronner par une affaire de taille va rapidement trouver ici peut-être la notoriété escomptée.
Le commissaire Baudry va mener l'enquête ; petit homme qui aime son métier.
Tricard est le juge d'instruction.
Meunier est le procureur.
Marie Christine Luce et Moreau sont les deux collaborateur de Robin.
Dornier est le bâtonnier.
Dès le début le premier suspect est la mari. Le couple des Robin battait de l'aile. La mari est soupçonné d'avoir une maitresse.
Mais à qui profite le crime ?
Vient en scène, deux gitans. Un jeune homme de 18 ans Johnny, amoureux de Rebecca ; tous deux déserteront leur campement et leur famille dans l'idée de se marier loin du désaccord de la communauté et pouvoir vivre en toute impunité leur amour au grand jour. Johnny sera interrogé après un malentendu et un quiproquos qui le met directement en scène et le place comme suspect numéro 2.

Moreau fiscaliste au barreau , Quirin et Dornier font des sorties cyclistes ensemble pour décompresser de leur métier prenant.
Et l'auteur évoque alors l'amitié, la jalousie, les relations parfois difficiles au sein des métiers de la justice.
La supériorité, les grades de la police, les rivalités au sein même de la machine judiciaire, les interrogatoires abusifs, les faux témoignages est autres imperfections. Il assène au passage des idées préconçues sur les faits divers et comment ils sont traités.

Ce roman est intéressant pour comprendre les mécanismes de la justice, les mises en examens, les principaux rôles et fonctions des personnages qui sont directement liés à l'enquête et il dénonce le dysfonctionnement des services de justice, le rôle des médias, du politique, les bavures...
La psychologie des personnages est assez légère. Pas de chemin trop tortueux pour un roman policier.
On suit l'enquête pas à pas et les différents rôles des acteurs judiciaires sont expliqués dans le récit. On sait qui fait quoi et son rôle dans l'enquête.
L'histoire de ce meurtre est banale un peu trop simple et inconstante. Limpide comme l'est le style. Pas de grandes émotions donc. Cependant comme je le disais précédemment la recherche de la vérité est hasardeuse et l'enquête donne quand même de bons moments d'intrigues. Même si elle est simple et pas vraiment captivante, elle peut être efficace.

On ne s'entend pas au coupable parce que ce dernier est pratiquement absent tout au long du roman !!!
Bref j'ai envie de dire que le phrasé stylé relève un peu le niveau de ce roman.
L'auteur a voulu je pense avant tout expliquer le rôle de la justice et de ses principaux protagonistes.
S'il y a des incohérences dans ce roman, elles ne se situent pas dans l'enquête elle même, car l'auteur connait le milieu judiciaire.
Il est bien écrit, avec de nombreux dialogues qui vont à l'essentiel. A certains moments clés de la narration je me suis surprise à être accrochée au déroulement de l'enquête.

Il est vrai que les méandres de la justice et les robes d'avocats parfois nous intimident mais une fois ce livre lu on comprend que ces métiers sont difficiles à exercer où l'erreur d'instruction, et/ou de jugements peuvent-être graves et porter préjudice.
Finalement mon avis est mitigé mais il penche plutôt du bon côté.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ANTONI 25/12/2012 14:27

Salut Mélusine, je ne connais pas l'auteur mais le milieu de l'intrigue et ton avis ne me donnent pas spécialement envie de découvrir ce roman. Et puis, découvrir l'identité de l'assassin quand
celui-ci est globalement absent du livre me fait penser que l'histoire n'est pas si aboutie. Merci pour cet avis, tout de même. Et joyeux Noël, bien évidemment.
Amitiés.

Mélusine 30/12/2012 16:53



Bonjour Antoni.
Comme tu dis l'histoire n'est pas très aboutie.
Je te souhaite un bon bout d'an, un bon réveillon et une excellente année 2013, ainsi qu'à tes proches.
Amitiés



dasola 26/11/2012 20:32

Rebonsoir Mélusine, je suis d'accord avec ta critique, l'intrigue ne casse pas trois pattes à un canard. J'ose espérer que les romans récompensés par "Le Prix des orfèvres" soient mieux. Bonne
soirée.

Mélusine 27/11/2012 07:59



On se rejoint donc sur le contenu....un peu décevant...



Géraldine 18/10/2012 13:18

Je l'ai lu en début d'année, me souvient juste de la fin et de mes pff devant les incohérences, surtout une grosse à la fin d'ailleurs. Fidèle de ce prix depuis 25 ans, je suis de plus en plus
déçue en fait...

Mélusine 18/10/2012 17:17



Oui c'est vrai que l'intrigue est "légère", en général on est déçus par les prix....



dasola 30/09/2012 17:19

Bonjour Mélusine, c'est sûr que ce n'est pas un grand roman mais cela se lit bien dans le train (si on n'est pas trop difficile). Bonne fin d'après-midi.

Mélusine 04/10/2012 17:14



Tout à fait, il ne faut pas être difficile et ne pas chercher un enquête très originale mais il se lit bien.



Alex-Mot-à-Mots 23/09/2012 18:34

Pas sûr d'être tentée cette année par la lecture de ce prix.

Mélusine 25/09/2012 07:43



Tu n'es obligée en rien