Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 16:33

L'enfant de trop

 

Auteur : Viviane AUGER
Genre : Roman

Éditions : Lucien Souny

Année : 2012

Nombre de pages : 160

ISBN : 978-2-84886-373-3

 

Quatrième de couverture :

 

Le jour même de ses cinq ans, Angèle, le cœur brisé, quitte son village natal pour être placée dans un orphelinat religieux réputé pour sa discipline de fer. Mais pourquoi ? Elle n'est pas orpheline... Elle a une mère, des frères et sœurs, et surtout une grand-mère maternelle, Antonia, la seule qui l'aime et la choie. Mais personne n'a réussi à convaincre la mère de renoncer à sa décision.
Cette dernière tient Angèle pour responsable du départ de son père, un mois avant sa naissance. Elle est devenue l'enfant de trop. Reniée, Angèle passera huit ans au pensionnat. Grâce à un couple d'aubergistes, elle quittera cet endroit sinistre. Pourtant, si la fillette, devenue adolescente, parvient à panser ses blessures, elle ne réussit pas en revanche à oublier les souvenirs déchirants qui l'ont éloignée de sa famille.
A l'aube de son vingtième anniversaire, elle décide de revenir au pays pour interroger sa grand-mère et percer le mystère qui entoure la disparition de ce père inconnu. La joie, avec laquelle elle entreprend ce voyage, fait vite place à l'incertitude, au doute et à l'angoisse. Elle sait pourtant que c'est à ce prix que son cœur cessera de saigner. Saura-t-elle trouver la force d'affronter ce retour aux sources et d'entendre la vérité ? Après ces interminables années de galère, aura-t- elle enfin droit à sa part de bonheur ?

 

Mes impressions :

Nous sommes en 1950, Le roman s'ouvre sur Angèle née dans le Roussillon qui revient au pays, 15 ans après l'avoir quitté parce que placée par sa mère dans un couvent où elle sera plus tard adoptée par un couple d'aubergistes.
Motivée par un sentiment de désamour, hantée par des questions sans réponses, elle décidera à l'âge de 20 ans de retrouver Antonia sa grand-mère afin de connaître la vérité sur son père qui serait parti un mois avant sa naissance....
Sa grand-mère qui n'a jamais cessé de l'aimer, lui raconte à peine arrivée, l'histoire de sa vie....Et là elle s'aperçoit que pendant toute ces années, elle ne connaissait pas la vérité et avait grandi avec de la colère, de la rancœur injustifiée vis à vis de son père....Elle y apprend aussi la triste réalité sur la mort de ses sœurs jumelles et le départ de son frère....
Lorsqu'elle était enfant sa mère dépressive suite au départ de son mari devient fragile psychologiquement et ne pouvait plus s'occuper de ses enfants.
Angèle nous raconte comment elle a vécu son enfance, sa jeunesse, sa vie d'enfant, l’errance suite au départ du père et donc l'humiliation. Les secrets de famille sont bien lourds parfois pour une petite fille. Antonia elle, raconte ce qu'il s'est passé réellement pendant l'absence du père et la véritable raison de son départ.

L' écriture est vive, alerte, rapide. La narration ne s'embarrasse pas de détails. Elle décrit un ensemble de faits, d'évènements, de vies brisées par les mensonges, les douleur et les trahisons avec deux points de vue, celui d'Angèle et celui d'Antonia. Elle passe 15 jours ensemble à se raconter.
Le récit permet au lecteur de supposer, de suggérer . A chaque page il attend de découvrir la vérité. Et lorsqu'elle est nommée, lorsqu'elle est dite, tout devient clair et limpide. Les douleurs passées sont effacées....peut-être un peu trop vite à mon sens.

L'auteur « survole » les événement rapidement et cela crée un effet de précipitation, un manque de souffle.

L'histoire reste émouvante : tragédie, secrets, mensonges pour finir avec une réconciliation nécessaire sans laquelle il est impossible de construire un avenir serein, ni recevoir sa part de bonheur. Il n'est jamais trop tard pour comprendre et pardonner. Mais je pense que plus de psychologie, plus de sentiments décrits amplement auraient donné à ce roman une autre dimension ou bien un autre regard sur les blessures d'enfances.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

ANTONI 26/01/2013 17:31

C'est dommage que l'auteur se soit "précipité" sur la succession des événements car, à te lire, cela devait être une belle histoire !

Mélusine 27/01/2013 15:24



Oui en effet, cela en était une. Personnellement j'aurais aimé que ce livre ne finisse pas !



mes-passions-mes-coups-de-gueule 14/10/2012 19:34

ce livre a l'air trés intéressant. Etre l'enfant de trop, être abandonnée sans raison ca doit être horrible !

mes-passions-mes-coups-de-gueule 14/10/2012 19:34

ce livre a l'air trés intéressant. Etre l'enfant de trop, être abandonnée sans raison ca doit être horrible !

Mélusine 18/10/2012 17:16



Oui tu as bien raison....



Alex-Mot-à-Mots 04/10/2012 17:42

Il manque "un petit quelque chose" qui fait beaucoup.

Mélusine 13/10/2012 09:07



Oui c'est vrai ...



Philippe D 02/10/2012 21:11

Un roman qui n'est sans doute pas très gai!
Je crois que je vais passer...
Bonne soirée.

Mélusine 04/10/2012 17:13



Oui c'est vrai pas très gai....