Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 10:22

L'arbre du père

 

Auteur : Judy PASCOE
Genre : Roman
Éditions : 10/18 domaine étranger.
Date : Août 2010

Nombre de pages : 190
ISBN : 978-2264-052988

 

Livre ayant fait l'objet d'une adaptation cinématographique de Julie Bertuccelli avec Charlotte Gainsbourg.

 

Quatrième de couverture :

 

Simone n'a que neuf ans à la mort de son père, alors que la souffrance imprègne chaque mur de la maison. Un soir, la fillette se sent attirée par le majestueux Flamboyant qui trône au fond du jardin et découvre que l'esprit de son père y a trouvé refuge. Nichée dans les branches, elle communique avec le défunt et obtient les réponses à ses questions. Sensible au chagrin de sa mère qui ne parvient pas à surmonter son deuil, elle décide de partager son secret avec elle. La famille commence dès lors à panser ses blessures.
Mais les racines de l'arbre menacent bientôt la maison et la nécessité de le couper devient de plus en plus pressante...

 

Mes impressions :

J'ai vu le film puis lu le livre.
Je vous donne mon avis sur les deux afin de vous faire une idée complète de ses deux œuvres.

C'est un film fort émouvant sur la perte, le deuil , la difficulté de laisser partir complètement ceux que l'on aime et le combat d'une mère pour élever ses enfants dans le souvenir de leur papa tout en continuant d'avancer.
Charlotte Gainsbourg est magistrale, toute en tendresse et en délicatesse; toujours aussi naturelle, entière et émouvante. La petite Simone est vraiment magnifique et sans doute qu'elle a tous les atouts pour devenir un grande actrice. Elle a su faire passer des émotions malgré son jeune âge. Ce film est bouleversant.

Judy Pascoe raconte l'histoire d'une famille de 4 enfants frappée par le deuil du chef de famille mais avant tout d'une petite fille qui a du mal à faire avec la disparition de son père; alors elle va trouver dans le flamboyant lumineux qui jouxte sa maison délabrée, en partie par les racines de cette arbre, le moyen de retrouver son père et de le maintenir en vie tout en faisant son propre deuil. Elle parle de sa découverte à sa mère qui dans un premier temps pour lui rendre la vie plus douce va consentir à l'idée de sa fille mais à son tour elle va voir dans cet arbre la possibilité que son mari la surveille et n'approuve pas l'idée qu'elle puisse embrasser l'avenir sans lui.
Les enfants finissent tous par se lier à cet arbre qui avec ses branches, les enserrent et les embrassent. Seulement les racines trop proéminentes commencent à menacer la maison et celles des voisins. Alors un terrible dilemme apparaît ! Doit-on couper cet arbre, est-ce que la famille s'y résignera ?
J'ai beaucoup aimé ce livre même s'il est sensiblement différent du film. J'y ai retrouvé la douceur, la justesse et la pudeur de cette famille déchirée par la perte du mari et père.
Ce livre traite du deuil mais pas seulement, il parle aussi d'attachement et d'espoir et les difficultés que peuvent occasionner des liens humain, fraternel et filial.
Le livre est rempli de sensibilité, de justesse des sentiments et d'émotion vraie. La famille se débat et finira par faire le deuil.
Simone et sa mère sont très attachantes et nous mesurons pleinement leur désarroi. La mère affaiblie mais forte aussi va devoir trouver les parades pour se libérer de la culpabilité.

J'ai trouvé que l'auteure avait parfaitement mis en scène la jalousie et la présence du père à travers cet arbre.
L'écriture est vraiment subtile et très agréable. Un livre poignant qui nous parle sincèrement tout en nous délivrant un message. Quelque part nos chers disparus continuent de vivre, ne serait-ce dans nos souvenirs.

 

La bande annonce du film est ci-dessous :

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Philippe D 26/09/2010 21:56


Tu en parles bien, tu donnes envie de le lire.
Je ne lis jamais le livre après avoir vu le film. Le contraire oui mais je suis presqu'à chaque fois déçu.
Bonne soirée.


Mélusine 27/09/2010 08:09



Bonjour Philippe,
Lorsque je suis allée voir le film je n'avais pas connaissance qu'il était tiré d'un livre, d'où ma surprise lorsque je l'ai vu dans le rayon "livresque" d'une grande surface. Je n'ai pas pu
m'empêcher de l'acheter tant le film m'a bouleversée.
À bientôt