Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 20:07

 

 

L'amour dans le sang

 

Auteur : Charlotte VALANDREY

Genre : témoignage

Éditions : Le cherche Midi

Date : 2005

Nombre de pages :270

ISBN : 978-2749104393

 

Quatrième de couverture :

 

A 15 ans, Anne-Charlotte Pascal quitte brutalement une vie d'adolescente insouciante pour devenir Charlotte Valandrey, l'héroïne éclatante du film Rouge Baiser. Vingt ans plus tard, à l'hôpital de la Salpétrière, on lui greffe un nouveau cœur.
C'est cet itinéraire que la comédienne raconte ici, la gamine espiègle étouffée par une vie bourgeoise qui ne lui ressemble pas, la jeune fille entrée de plein fouet et sans aucune prévention dans le tourbillon du succès, les coulisses sans pitié du monde du cinéma et de la télé, enfin la jeune femme au cœur trop tendre, en quête éperdue d'amour.
Une existence romanesque, faite de rencontres essentielles, de rendez-vous ratés, d'amours passionnées, de difficultés à s'aimer, de démesure humaine, trop humaine, d'une envie de vivre « malgré tout », de trouver un nouveau souffle.
Dans un style direct et sans concessions, ce livre raconte l'histoire d'une renaissance.
Plus qu'un témoignage, c'est une véritable leçon de vie.

 

Mes impressions :

 

Charlotte nait en 1968. Elle est issue d’une famille parisienne bourgeoise.
Dans ce livre témoignage, elle nous raconte sa naissance, son entrée dans la scolarité et toutes les grandes étapes de sa vie.
Elle nous parle de son caractère bien trempé sur lequel elle est lucide, mais aussi de la vie de famille avec des parents aimants mais peu démonstratifs : 
« La permissivité de mes parents m'a rendue sauvage , sans limite, sans peur, égocentrée, immortelle.

Je garderai cette conviction d'immortalité toute ma vie. Elle me rendra trop sûre de moi et me sauvera aussi ».

Elle nous parle de son attachement à Val André (d'où son pseudo), a cette région de Bretagne qu'elle affectionne. Elle nous livre ses failles, ses manques, son entrée dans le monde de l'audiovisuel, ses rencontres amoureuses, la découverte de sa séropositivité, sa maladie cardiaque, ses peines, le deuil, ses joies, la naissance de sa fille Tara et la vie qui s'écoule. Bref sa vie est quelque peu singulière et mouvementée. Elle grandit trop vite.

Résumons : En 1984 Charlotte a15 ans. Elle a une sœur de 5 ans plus jeune. Elle poursuit une scolarité normale entre Paris et la Bretagne. À 17 ans elle quitte ses parents pour devenir actrice et elle apprend qu'elle est séropositive. Elle ne sait pas par qui elle été contaminée et ne pas savoir lui manquera toute sa vie. Une aventure sans protection lui donnera le désavantage d'être malade. En 1984 elle est l'héroïne du film « Rouge baiser ». Ce fût un succès mais son bonheur sera de courte durée puisqu'elle elle se rendra compte que sa maladie lui fermera quelques portes ; elle sera jugée et même parfois critiquée. Certains lui tourneront le dos. Son témoignage est ponctuée par ses rencontres cinématographiques qu'elle cite mais aussi par ses prises médicamenteuses à heures régulières, plus de 20 par jour.

En 1995 elle est choisie pour jouer dans la série télévisée « Cordier Juge et flic ».

Elle rencontre Oscar avec lequel elle se marie et donne naissance en 2000 à Tara sa fille.

Puis sa santé va se dégrader, elle est atteinte d'une problème cardiaque pour lequel une greffe est vitale.

En 2003 un greffon l'attend, un mois à peine après son opération cardiaque. Je ne peux m'empêcher de penser que sa notoriété sera en partie la cause de cette rapidité.
Puis il y aura la séparation et le divorce d'avec son mari et la vie qui suivra son cours.

Ce livre est très vite lu. On se laisse porter par la rapidité avec laquelle Charlotte nous parle d'elle et témoigne.
Je salue son courage et sa ténacité. Face à l'adversité, elle se relèvera toujours. Mais on note quand même sa fatigue existentielle.
Les phrases sont courtes, tout va vite. Les lecteurs ont du mal à se poser, à reprendre leur souffle, un peu à la manière que Charlotte a, de vivre sa vie et surtout de la raconter et c'est ce que je regrette. Charlotte ne prend pas le temps de décrire ses sentiments, ses émotions, elle ne fait que les évoquer ce qui rend le témoignage un peu superficiel, pas assez profond à mon goût alors qu'elle aurait tant de choses à décrire. Peut-être n'a t-elle pas voulu ennuyer ses lecteurs et donc elle a choisi d'aller à l'essentiel mais il manque paradoxalement une dynamique.
J'aurais aimé qu'elle décrive plus amplement sa greffe, ce qu'elle pense de la personne qui de part le greffon lui a sauvé la vie, de ce don d'amour. Vit-on continuellement avec l'idée qu'une partie d'une autre personne est à l'intérieur de nous, qu'elle nous a donné un peu d'elle même et comment le vit-on, surtout comment elle Charlotte le gère et l'assume ; cependant j'ai noté cette superbe phrase, je cite « Je nais une autre fois, j'ai une deuxième chance, je suis greffée d'un bout d'un autre, je continue sa vie et la mienne, je recolle les morceaux, je suis un patchwork vivant »

Elle brûle sa vie par les deux bouts, elle n'est pas toujours en phase avec elle même, de ses envies et de cela aussi j'aurais aimé en lire plus.
La fin est rapide, soudaine inachevée et c'est un peu dommage.
Cependant je note un certain discernement dans la façon de se regarder et de décrire sa vie et les siens.
Elle a le courage de ne pas se voiler la face et d'avoir pris conscience du caractère un peu imbriquée de sa vie et de ses relations professionnelles. Elle ne se plaint pas mais apprend à gérer sa vie et ses drames.
Elle décrit alors une certaine amertume.
Les phrases sont courtes comme s'il s'agissait d'une course contre la montre contre la mort.

Le livre est très vite lu. Il est en effet plus un témoignage romancé qu'un vrai roman c'est sans doute ce qui me donne cette sensation de description trop hâtive.
Il reste néanmoins une beau livre et j'ai envie de dire qu'il permet aussi de faire de la prévention. Se protéger contre les MST est le maître mot.
Je remarque aussi qu'il est un vrai hymne aux liens filiaux, familiaux et d'amour. Ils sont nécessaires et indispensables pour un être qui a besoin d'être soutenu dans les épreuves.

Pour information ce livre a été adapté pour la télévision. Voir la bande Annonce ci-dessous

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Audreyzaz 23/10/2011 22:49


J'ai vu à la fnac qu'il y a un autre livre de Charlotte Valandrey qui est sorti : "De coeur inconnu". J'ai bien envie de le lire, mais je vais d'abord lire celui-ci.


Mélusine 25/10/2011 05:59



Oui tout à fait, ce dernier roman davantage plus de la greffe de coeur que Charlotte a subie.



Laeti (histoires-de-livres) 15/10/2011 15:29


On en entend tellement parler de ce livre et de cette histoire incroyable que j'ai envie de le lire aussi...


Mélusine 16/10/2011 17:01



Oui, je pense que cela pourra te plaire.



Antoni 14/10/2011 20:51


J'ai toujours bien aimé cette actrice, bien avant qu'elle ne révèle sa séropositivité et le combat qui va avec. Sa plume doit être sincère et touchante, même si je ne l'ai jamais lu.

Accessoirement, ce jour est à marquer d'une pierre blanche : c'est avec joie que je t'annonce que j'ai enfin réussi à m'inscrire à ta news. Franchement, je n'y croyais plus !!!!!!!!!!!!!!!!!


Mélusine 15/10/2011 05:09



Oui une histoire qui permet de relativiser.

Ah enfin ! ainsi tu pourras recevoir mes lectures en temps et en heure



Philippe D 14/10/2011 20:49


En général, j'aime les récits de vie. Je finis celui de Delphine de Vigan. C'est intéressant; disons que ça change des fictions.
Passe un bon weekend.


Mélusine 15/10/2011 05:09



Oui, c'est toujours très intéressant de lire comment d'autres ont vécu leur situation. Je trouve cela enrichissant et courageux.
De Vigan j'apprécie ++++ mais je garde son dernier livre pour plus tard parce que le thème fait trop écho à ma propre histoire et je n'ai pas assez de recul pour le lire à ce jour. J'imagine
qu'il doit être bouleversant.