Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 09:51

 

Je suis une légende


Auteur : Richard MATHESON

Genre : Science Fiction

Éditions : folio SF

Année  : 2008 pour cette édition

Nombre de pages : 304

ISBN : 978-207048077

 

Quatrième de couverture  :

 

Chaque jour, il doit organiser son existence solitaire dans une cité à l'abandon, vidée de ses habitants par une étrange épidémie. Un virus incurable qui contraint les hommes à se nourrir de sang et les oblige à fuir les rayons du soleil...
Chaque nuit, les vampires le traquent jusqu'aux portes de sa demeure, frêle refuge contre une horde aux visages familiers de ses anciens voisins ou de sa propre femme.
Chaque nuit est un cauchemar pour le dernier homme, l'ultime survivant d'une espèce désormais légendaire.

 

Mes impressions  :

 

Nous sommes en 1976, Robert Neville 36 ans se retrouve seul humain ou presque sur la terre. Il est entouré de vampires morts ou vivants.. Il semble être le dernier habitant humain de la terre, après le passage d'un virus qui a vampiriser ses habitants. Pendant 3 années que va durer sa lutte, il va passer par des phases douloureuses, des déceptions, des désespoirs et par de légères espérances qui ne font pas le poids.
Pour vaincre ou du moins essayer de survivre il doit mettre en place des stratégies et des plans pour ne pas se faire tuer par ces êtres malfaisants.

Il vit dans la maison qu'il habitait, du temps de la présence de Virginia sa femme et de sa fille Kelly. Sa femme est devenue une vampire et sa fille a disparu.
Il a entouré sa maison de gousses d'aïl, de latte de bois aux fenêtres, il se barricade pour échapper aux vampires qui ne sortent que la nuit....Ils se nourrissent de sang mais fuient l'odeur de l'aïl, les croix, les miroirs, le soleil. La légende rejoint donc la réalité.
Le monde est ravagé, les prédateurs nocturnes ont pris possession de la ville mais comment et pourquoi il y a 5 mois ce monde est devenu ce paysage effrayant ?
Robert va devoir se pencher sur les livres scientifiques pour comprendre et trouver un moyen de les éliminer dans le seul but de survivre et espérer remettre le monde en marche.
Pour trouver les raisons de cette mutation il doit parvenir à identifier le germe. Il fait des découvertes sur le sang, l'étudie. Il est à l'affût d'une information qui permettrait définitivement d'éliminer les vampires. Il ne peut pourtant pas se détacher de ses souvenirs du passé, du temps où il était heureux avec sa femme et sa fille.

Aujourd'hui il fait cas des principales menaces auxquelles il doit faire face.
Il cherche à savoir si les germes qui tuaient les vivants étaient une source d'énergie pour les morts et quelle est la cause du vampirisme ?

Il fait des recherches des expériences, il avance à petits pas.... Mais au fil du temps il perd son apparence humaine.

Le moindre évènement prend une place importante dans la vie de ce solitaire.

Un jour il y a un chien qui s'approche peu à peu de lui ; c'était inespéré. A force de patience et de nombreuses approches restées vaines, il va finir par l'adopter mais le chien est malade....

Plus tard viendra une femme, est-elle une survivante ? Qui est t-elle vraiment et que veut -elle ?
Le temps passe et il comprend qu'il a été trahi que la fin de son monde est réelle.

Dès les premières pages l'auteur plante le décor apocalyptique tellement bien écrit que nous pouvons nous y immerger complètement.
Les détails méticuleux des scènes permettent de nous immerger dans cette ambiance cauchemardesque.

Le rythme est assez soutenu, il y a du suspense mais peut-être pas assez...au départ je me suis laissée emportée par l'ambiance mais au fur et à mesure de ma lecture, j'ai trouvé que nous n'avançions pas beaucoup et quelque chose manquait dans le récit, une infime parcelle qui aurait pu me faire classer ce livre dans mes coups de coeurs....

 

J'ai aimé la combativité de ce héros, sa détermination à sauver l'espèce humaine et donc lui même. Il est courageux. Mais il est partagé entre la rage de vaincre ces vampires qui étaient du temps d'avant ses voisins et amis et entre ses crises de découragement sa solitude, l'ampleur de sa tâche face à l'inconnu.

Son instinct de survie lui fait parfois défaut. On ressent très bien ses angoisses et ses inquiétudes grâce à une écriture fluide et prenante. Jusqu'au dénouement nous y croyons avec lui mais il faut s'en remettre à ce qui est, la réalité.
Un livre dont le sujet est fort, est angoissant.

Un film a été tiré de ce roman, voir si dessous :

 


 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

ANTONI 27/01/2013 16:16

C'était un bon divertissement. En règle générale, Hollywood ne prend pas trop de risques lorsqu'elle donne un rôle à Will Smith...

Mélusine 31/01/2013 10:15



D'accord



ANTONI 26/01/2013 17:52

Je n'ai pas lu ce livre. En revanche, j'ai vu le film que l'on a volontiers "hollywoodisé" apparemment, si j'en crois ton article.

Mélusine 27/01/2013 15:25



Est-ce que le film t'a plu ?
Bonne fin de journée



Laeti (histoires-de-livres) 21/12/2012 15:31

J'ai vu le film et j'avais bien aimé!
Aujourd'hui, soi-disant la "fin du monde" ça tombe bien non? Parce que c'est un peu à une fin du monde que le film m'a fait penser!

Mélusine 23/12/2012 08:42



Voilà comme je dis dans la chronique, c'est effectivement semblable à la croyance ridicule de ces derniers jours....



Alex-Mot-à-Mots 04/12/2012 09:39

Le film est tiré de ce bouquin ?

Mélusine 04/12/2012 09:51



Oh là là tu fais bien de le mentionner . En effet, j'ai oublié de le signifier. J'ai pu éditer mon message.



Philippe D 03/12/2012 20:55

Ce n'est pas ou plutôt plus mon genre de lecture mais ça reviendra peut-être.
J'ai beaucoup aimé les Barjavel. Ca va dans le même sens, non?
Bonne soirée.

Mélusine 04/12/2012 07:59



Je ne dirais pas ça mais il y a des similitudes...