Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 10:37

Je m'appelle Lotte et j'ai 8 ans

 

Auteur : Anne B. RAGDE
Genre : Roman

Éditions : Balland

Année : 2012

Nombre de pages : 332

ISBN : 978-2353151455

 

Résumé de la quatrième de couverture :

 

1960 : Lotte, 8 ans, habite Trondheim, Norvège. Son existence sans soucis s’écroule le jour où ses parents se séparent. Le père part vivre avec une jeune veuve, Monica, et ses deux enfants. Lotte, très attachée à son père, un homme sensible et gentil, se referme sur elle-même, perd la confiance de ses deux meilleures copines et noue une nouvelle amitié avec Marit. Toutes deux passent des heures à collectionner et à échanger des images chromo (celle d’un tigre contre celle d’un ange par exemple). Les relations avec sa mère, rongée par l’amertume et la jalousie, sont très difficiles. Pendant les vacances dans la ferme de ses grands-parents paternels, Lotte retrouve un peu de sa joie de vivre. Mais à cette époque où le divorce est encore mal accepté, la petite est étouffée par le poids des non-dits, de la honte, des secrets de famille et se sent trahie par son père. Lotte développe un sentiment qui ne la quittera plus jamais : celui de ne pas savoir qui elle est et d’être une inconnue pour elle-même.

 

Mes impressions :

L'histoire se passe en Norvège.

Lotte passe donc ses vacances d'été chez ses grands-parents à la ferme, où vit également son oncle le frère de son père ; le reste du temps elle vit à Trondheim avec sa mère. Ses parents vont divorcer.

Le père désormais a une autre famille, il va vivre avec Monica et ses deux enfants. Bente prend très mal l'annonce de la nouvelle vie de son « mari », il y a de la jalousie, de la rancœur et de la colère.
Madame Sybersen, voisine et amie de Bente essaie de la soutenir, elle sera sa confidente.
Marit et Lotte deviennent amies : toutes les deux ont un point en commun : la séparation de leurs parents.

Le divorce dans les années 60 n'est pas entré dans les mœurs et est encore tabou. Lotte que ce soit à l'école où en ville subit les railleries de ses camarades, les regards médisants et réflexions déplacées sans vraiment les comprendre.
Lotte est une petite fille à l'intelligence émotionnelle ; elle analyse tout : les lieux, les ambiances, les gens, sa famille. Elle pose un regard interrogatif sur ce qui l'entoure.

Lorsqu'elle est chez sa mère l'ombre du père plane douloureusement. Il continue de peupler ses souvenirs. La mère aux souffrances palpables, jalouse et triste de la nouvelle vie de son mari est désespérée.
Elle tente de se reconstruire, pour cela elle coud et s'occupe de la maison mais Lotte sent bien qu'elle est en souffrance. Alors elle tentera du haut de ses huit ans de redonner le sourire à sa mère.
Quand vient le soir, la nuit, les angoisses de Lotte se matérialisent en ombres lugubres sur les murs et dans sa chambre...

Ce roman est un livre sur les souvenirs ; il alterne les récits de vie chez la mère après la séparation, avec son cortège de solitude et d'habitudes ; également quelques rares souvenirs du temps heureux lorsque la famille était encore réunie ; et encore le temps passé chez ses grands-parents paternels. Lotte ne trouve plus sa place. Elle est partagée entre sa vie avec ses parents quand ils formaient encore un famille , sa vie avec sa mère seule et les rares visites toujours fugaces chez la nouvelle compagne de son père qu'elle n'a pas encore rencontrée....

Le thème de la séparation et de la vie éclatée de Lotte est le thème principal. De son point de vue et de celui de ses parents. Il est bien question de souffrance et de reconstruction . On ne sort pas indemne d'une séparation que l'on soit les principaux protagonistes ou les descendants ou ascendants.
Lotte gardera au fond d'elle une blessure qui la fera grandir plus vite que les autres enfants de son âge.Elle est une petite fille attachante qui apprend le monde et la vie des adultes à ses dépens.
Elle subit la situation entre une mère qui se sert d'elle pour blesser son père et un père qui lui a décidé de s'occuper de sa nouvelle compagne et de ses enfants jusqu'à nier sa fille de sang.
Les adultes se servent de Lotte pour régler leur problème de couple. Il ne se mettent pas à sa place ; elle passe « après » leur nouvelle vie. Elle est l'enfant de trop....C'est le sentiment que j'en ai eu à la lecture de ce livre. Sa mère n'arrive pas à faire abstraction de sa colère et de sa douleur et le père pense plutôt au bonheur de sa nouvelle compagne de ses enfants et du qu'en dira t-on. Le regard des autres sur sa situation prend plus de place pour lui que sa propre fille jusqu'à l'effacer et la rendre invisible. Alors que Lotte sait sa mère fragile elle ne veut pas prendre partie.
On est triste pour elle et on aimerait la prendre dans nos bras pour l'aider à surmonter sa peine.
Les enfants ne comprennent pas le monde des adultes et les adultes ne se rappellent pas parfois qu'ils ont été enfants. Le divorce et les conséquences sur les enfants et les proches se perçoit dans les subtilités de la narration.
Lotte est bouleversante, émouvante et ses parents inconscients de leur faits et gestes, sont souvent maladroits.
Le style de la narration est agréable, peut-être un peu trop perfectionniste, un peu lent. J'ai trouvé certains passages un peu longuets qui alourdissent le récit.

Je le trouve également un peu superficiel mais ce roman reste émouvant quand il s'agit de se rendre compte de l'épreuve que doit surmonter Lotte.

Il est parfois fébrile mais la psychologie des personnages prend de la place. C'est dans la narration que nous la percevons.

Ce livre nous plonge dans les pensées de Lotte et nous donne également une vue du monde et de la vie des adultes à travers les yeux d'une petite fille de 8 ans.


Partager cet article
Repost0

commentaires

Lilibook 03/10/2012 11:44

J'avais entendu parler de ce livre (je ne sais plus où d'ailleurs) mais je ne m'étais jamais trop penchée dessus.

Mélusine 04/10/2012 17:15



ok



Alex-Mot-à-Mots 01/10/2012 16:55

Pas tentée, trop de points négatifs sur un sujet sensible.

Mélusine 04/10/2012 17:15



Sujet sensible en effet et actuel même si le divorce de nos jours est entré dans les moeurs.



Laeti (histoires-de-livres) 01/10/2012 15:16

J'ai aimé cette auteure dans la trilogie des "Neshov" alors je pense que ce livre aussi pourrait me plaire... Même si tu l'as trouvé parfois un peu longuet.

Mélusine 04/10/2012 17:14



Je ne connaissais pas cette auteure....je vais tenter de trouver "Neshov"



Lystig 30/09/2012 12:39

j'ai déjà noté ce livre...

Mélusine 30/09/2012 15:33







Philippe D 29/09/2012 12:49

Se servir des enfants pour régler les problèmes de couple, ça devient malheureusement très courant!
Je ne connais pas ce livre.
Bon weekend

Mélusine 30/09/2012 15:33



Ce n'est heureusement pas le thème principal mais je me suis peut-être mal exprimée.
Les parents ne se rendent pas compte , ont l'inconsience de penser qu'ils peuvent taire leur souffrance à leur enfant...et parfois ils agissent maladroitement en voulant blesser le conjoint en
manipulant l'enfant pour qu'il répête les dires....