Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 16:08

 

Fables

 

Auteur : Jean ANOUILH
Genre : Fables
Éditions : Folio
Date : 1973
Nombre de pages : 160


Quatrième de couverture :


« Pourquoi n'écris-tu plus de pièces ? », m'a demandé Nicolas tout de go. Moi qui me crois Victor Hugo, œuvrant, face à la mer dans ma petite pièce, sur son rocher de Guernesey ( la conjoncture politique rappelant par ailleurs, le règne de la trique ), je réponds supérieur : « Non, vois-tu, cet été, j'ai décidé (j'ai l'air badin et amusé – ça me va bien ) que j'écrirais plutôt des fables ».
« Tu m'en monteras une? ».
« Elles ne sont pas pour les enfants ».


Mes impressions :


Bon je vais être honnête, ce genre de livre ne m'attire que très peu ! Mais j'ai essayé de comprendre ce qui peut motiver un auteur à écrire ce genre de littérature.
Il me semble que la motivation première est de faire passer des messages, en utilisant parfois des métaphores, des jeux de mots mais également en parodiant des fables d'autres auteurs connus.
Je crois que c'est ce qu'à voulu faire Anouilh.
Il s'est intéressé aux valeurs, aux sentiments des hommes et les a transposés dans des histoires animales. Peut-être pour révéler le coté bestial du genre humain. Il défend ou clame les vertus et les vices et dénonce les travers de personnes morales ou même politiques....
Il nous parle de l'être et du paraître. La vie n'est-elle pas à elle seule une fable ?
Alors à nous de la vivre de façon a ce que nous soyons fiers de nous-mêmes et de notre comportement vis à vis des autres ou de soi-même.
Dans un langage parfois irrévérencieux, j'ai trouvé que certaines fables étaient assez « lourdes » d'autres un peu plus subtiles et habilement écrites.
Anouilh est moralisateur et bien pensant. Il bouscule les a prioris, les idées préconçues, avec humour, tantôt avec cynisme et sans langue de bois.
Un livre qui donne matière à réfléchir; et qui est pour les lecteurs contemporains un moyen de s'ouvrir au monde et à la vie.

« La mort du laboureur » est particulièrement touchante.

Dautres livres de cet auteur ICI.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dona Swann 03/11/2010 11:14


J'ai dû en lire une ou deux, hors recueil, et ça m'avait plu. A découvrir.

PS : j'ai failli ne pas reconnaître ton blog, je tâtonne, je visite les lieux. J'aime beaucoup la couleur et les arrondis des menus, c'est très doux, tout ça.


Mélusine 03/11/2010 11:47



Je suis ravie que tu aimes mon blog et surtout sa nouvelle présentation. Je voulais quelque chose de plus sobre...avec des couleurs plus austères.
Tu es ma première critique ! alors merci à toi !



Philippe D 28/10/2010 21:49


Voilà un genre de littérature qui peut être intéressant. Puisque les fables ont une morale, le but est certainement, à chaque fois, de faire comprendre quelque chose.
PS Ton bouquin est certainement arrivé. J'ai eu un avis de la poste qu'un colis m'attendait au bureau postal. J'irai le chercher la semaine prochaine (je serai en congé).


Mélusine 29/10/2010 08:29



Bonjour Philippe,
Tout à fait ! les fables ont une morale...
Ok pour le livre; alors bonne lecture et bonnes vacances...
À bientôt



Antoni 28/10/2010 16:44


Salut Mélusine,
Je ne connais qu'Antigone de Jean Anouilh et encore, je l'avais lu au collège. C'est loin, tout ça !!!
S'agissant de ce livre, tu sembles plus que mesurée. Je passerai donc mon tour cette fois-ci.
A bientôt Mélusine.
Bonne soirée.
Amitiés.


Mélusine 29/10/2010 08:27



Bonjour Antoni,
Il est vrai que je suis assez mitigée mais ce n'est que mon appréciation ! peut-être que toi tu aimerais
Amitiés !