Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 10:27

Disparition

 

Auteur : Martha GRIMES
Genre : Policier
Éditions : Pocket
Date : 2005 pour la traduction Française
Nombre de pages : 511
ISBN : 978-2266-162098

 

Quatrième de couverture :

 

Mais où est donc passée Nell Ryder, quinze ans, cavalière émérite et petite-fille du propriétaire d'un des plus prestigieux haras anglais ? Deux ans après sa disparition, toujours aucun indice. Aucune demande de rançon. Pas de corps. Toute sa famille a perdu l'espoir de la retrouver, sauf son oncle, Vernon Rice. Cette affaire fascine d'autant plus Melrose Plant que le père de la jeune fille est Roger Ryder, le médecin de Richard Jury au Royal London Hospital. Pour ce dernier, résoudre cette énigme est presque un baume apaisant, une affaire pour tuer le temps entre deux rendez-vous avec son exécrable infirmière. Mais pour la police de Cambridge, l'enquête est on ne peut plus close. C'est compter sans la ténacité légendaire du duo le plus flegmatique de Scotland Yard

 

Mes impressions :

Maurice est un jeune adolescent un peu taciturne et solitaire.
Alors qu'il était enfant, son père est mort désarçonné par un cheval et sa mère Marybeth au caractère indécis avait précédemment quitté son père qui lui même était coureur de jupons et n'était pas doté que de qualités !
Son grand-père est Arthur Ryder, frère de Roger Ryder chirurgien qui a opéré Richard Jury suite à une enquête qui a mal tournée et qui a valu à Jury une blessure grave par balle. Il est commissaire et coéquipier de Melrose Plant.
Roger l'oncle de Maurice s'est remarié avec Félicity, elle aussi décédée à ce jour mais qui avait un fils Vernon; ce dernier est un homme d'affaire de 36 ans, il possède une société d'investissement et est donc le demi-frère de Roger Ryder. Son beau père n'est autre qu'Arthur Ryder, avec lequel il s'entend bien.
Vernon est entouré par sa réceptionniste Samantha, et 2 jeunes assistants, Daphné et Bobby. Il fréquente régulièrement 2 femmes, Janet et Taffy une prostituée.
Arthur est propriétaire d'un haras, celui lui rapporte de l'argent grâce aux saillies avec des chevaux de race.
Nell la fille de Roger vivait au haras puisque son père très occupé par sa profession ne pouvait s'occuper d'elle et sa mère étant morte, ce fût la meilleure solution.
Mais Nell a disparu depuis 20 mois; son cousin Maurice et le reste de sa famille en sont très affectés... elle vouait une attention et un amour particuliers aux chevaux et de plus elle était aimé de tous, de part son caractère et sa personnalité.


Elle disparait donc un soir alors qu'elle veillait dans l'écurie un cheval malade de pure race...Aurait-elle été enlevée avec le cheval en vue d'une rançon ? Où est-ce que les ravisseurs étaient intéressés par le cheval en lui-même et n'ont pu faire autrement qu'enlever la fille qui prenait soin de lui au moment du rapt ?.
L'énigme reste entière pour la famille, qui pour certains membres ne désespèrent pas de la revoir vivante.

Melrose, veut en savoir plus sur les circonstances de cette disparition lorsqu'il entend par hasard une conversation entre deux femmes dans le pub qu'il fréquente. Le propriétaire du haras, n'étant autre que le chirurgien de son coéquipier Jury, la curiosité de Melrose s'en trouve attisée.

Il en parle à Jury et ce dernier demande à Melrose d'infiltrer le haras en se prétextant être un fin connaisseur de courses et de chevaux célèbres.

Ainsi Jury mène l'enquête depuis son lit d'hôpital à l'aide des informations que collectent Melrose au fil de ses investigations, sans toutefois être saisis véritablement de l'affaire. Ils opèrent à titre privé.

Melrose fait la connaissance de la famille Ryder qui en elle même est très dense et a connu de nombreux drames, dans un environnement équestre.

Dans la seconde partie, Nell refait son apparition; derrière cette disparition se cache une autre intrigue qui elle sera le but véritable de l'enquête policière.
Jury quitte son lit d'hôpital et profite du temps de sa convalescence pour s'enquérir effectivement et éclaircir les zones d'ombres de cette affaire.

Dans la troisième et dernière partie, on y découvre un commerce douteux au méthode discutable; un réseau à but lucratif qui consiste en un trafic d'urine de juments gestantes à visée thérapeutique, permettant l'élaboration d'un médicament limitant les effets secondaires de la ménopause...

J'ai aimé ce roman mais sans plus.
L'histoire est un peu confuse au début tant les personnages sont nombreux.

Au début j'ai eu du mal a me concentrer sur les liens familiaux de tous les personnages !!! La première partie compte 108 pages qui présentent tous ou presque les protagonistes apparaissant dans le roman.
A mon sens, il y a trop de descriptions inutiles qui allongent le roman lourdement et rend la lecture un peu compliquée. Notamment chez les intimes, familiers et amis de Melrose. J'ai trouvé en somme qu'ils n'avaient pas par eux-même beaucoup d'intérêt, si ce n'est partager le quotidien du principal meneur de l'enquête.
Les puristes des intrigues britanniques classiques, ne seront pas déçus; le début du livre ressemble à ceux d'Agatha Christie. Des tas de personnages très différents gravitent autour de l'enquête.
Par ailleurs j'ai trouvé que l'histoire est particulièrement longue à se mettre en place et le scénario reste confus.
L'infiltration de Melrose dans la famille me semble être un peu trop facile alors que rien ne prédisposait vraiment cette intrusion. Jusqu'alors inconnu des Ryder, il est très vite accepté.

De même l'absence de suspense, diminue l'effet plaisant de l'histoire.
Par contre, ce qui m'a intéressée, c'est que l'auteur, accorde de l'importance au côté psychologique même si cela peut paraître secondaire dans le genre policier, j'ai trouvé cela très plaisant, puisque cela rend l'enquête riche du côté des personnages.
Le style reste, très agréable, Martha Grimes écrit avec agilité et légèreté.
Les 100 dernières pages permettent aux deux acolytes, de rassembler le puzzle de cette sombre histoire.
Les coups de théâtre et les rebondissements de la fin amoindrissent l'effet pesant du début et une fois le livre refermé, je me dis que cette lourdeur a finalement donné de la consistance au roman.
Un roman policier qui se lit facilement mais n'est pas réellement captivant dans son ensemble.
Peut-être n'est-ce pas un des meilleurs de cette auteure...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Antoni 12/05/2010 18:20


Merci pour ton billet Mélusine.
Encore une que je n'ai pas lu ! L'histoire n'a pas l'air si mal... même si tu n'as pas été plus emballée que cela.


Mélusine 12/05/2010 20:25



Coucou Antoni,
Il faut aimer les chevaux , personnellement c'est le cas.
Cette auteur est réputée de part et d'autre de l'Atlantique, alors peut-être qu'une lecture d'un autre roman d'elle me fera l'apprécier davantage.
Il m'est très délicat de donner un avis négatif ( ce bouquin est quand même bien même s'il ne m'a pas vraiment emballée ), parce que mon avis n'est que subjectif. Enfin si tu as l'occasion de la
découvrir, tu me diras ce que tu en as pensé...
Si le temps le permet, demain je vais tenter d'aller chiner dans un vide grenier à la recherche de "perles livresques"; j'espère bien trouver un autre titre de Martha GRIMES...A bientôt