Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 15:48

Dans les bois éternels

 

Auteur : Fred VARGAS
Genre : Policier

Éditions : Viviane Hamy
Date : 2006
Nombre de pages : 444
ISBN : 9782878582338

 

Quatrième de couverture :

 

- Danglard, la voyez-vous ? demanda Adamsberg. L'Ombre ?
Le commandant revint sur ses pas, tournant les yeux vers la fenêtre et vers la pluie qui assombrissait la pièce. Mais il était trop fin connaisseur d'Adamsberg pour se figurer que le commissaire lui parlait du temps.
- Elle est là. Danglard. Elle voile le jour. Vous a sentez ? Elle nous drape, elle nous regarde.
- Humeur sombre ? suggéra le commandant.
- Quelque chose comme cela. Autour de nous.
Danglard passa la main sur sa nuque, se donnant le temps de la réflexion. Quelle ombre ? quand, où, comment ?
- Depuis quand ? demanda-t-il.
- Peu de jours après que je suis revenu. Elle guettait peut-être avant, rôdant dans les parages.

 

Mes impressions :

 

C'est une histoire qui met en scènes des meurtres, des cerfs abattus auxquels l'acteur de cet acte insensé a ôté les cœurs, des vols de reliques, un livre religieux avec des recettes très particulières, une infirmière qui s'est évadée de prison et le fantôme d'une ancienne religieuse qui dépouillait ses victimes avant de les tuer ainsi que une ombre....Alors quel est leur point commun ? Mais y-en a t-il seulement un ? Là où d'autres verraient plusieurs histoires moroses et tragiques, Adamsberg à qui rien n'échappe, va trouver des recoupements improbables, invraisemblables et surprendre encore une fois son équipe et les lecteurs.
Adamsberg se voit projeter en Normadie dans les bois et alternativement à Paris; il devra résoudre des énigmes incroyables mais totalement décousues dont le fil conducteur est une potion ancestrale
Il sera aidé par un nouvel arrivé dans l'équipe, Veyrenc. Est-ce que cette présence est aussi anodine qu'elle n'y paraît ?

Adamberg, toujours égal à lui même, mène ses enquêtes avec des petits riens qui font toute la différence; nonchalant et bourru d'apparence mais tourmenté intérieurement, invariablement doté du sens de la précision, il nous étonne ! Finalement rien ne passe outre, rien n'est laissé au hasard.
Il décortique les situations, les personnalités et les faits et trouvent des rapprochements à ces derniers alors qui semblaient totalement dissociables au départ.
Les fausses pistes et les rebondissements sont nombreux, inattendus, les personnages sont très singuliers, originaux avec des particularités, d'ailleurs Rétancourt, parle d'eux au nouveau en disantt « 
Adamsberg et son inaccessible errance. Danglard et son érudition immense, qui court derrière le commissaire pour empêcher le navire de verser au large. Noël, en limite de brutalité bornée, et orphelin. Lamarre, si gauche qu'il peine à regarder les autres. Kernorkian, qui craint le noir et les microbes. Voisenet, un poids lourd qui retourne à sa zoologie dès qu'on a le dos tourné. Justin le méticuleux scrupuleux jusqu'à l'impuissance. Froissy, plongée dans la nourriture et les afflictions. Estalère le dévot.[...] Mercadet, un génie des chiffres qui lutte contre le sommeil, Mordent adepte du tragique, qui possède quatre cents volumes de contes et légendes. Moi, grosse vache polyvalente de la troupe selon Noël, qu'es-tu venu faire ici bon Dieu ? »
L'intrigue est sophistiquée, les meurtriers complètement déjantés, il est impossible de s'ennuyer !
Le style épuré de Vargas est de grande qualité littéraire. Il y a de l'émotion, de l'humour dans les dialogues, de la prose avec le nouveau Veyrenc, tout ceci sous un style qui me semble parfait, car ses personnages sont complexes, travaillés, et même perturbés, chacun à leur façon. Ils ont leurs propres histoires et Vargas nous les conte brillamment. Les petites touches de leurs vies personnelles sont un plus dans cette ambiance policière. Elles nous les rendent attachants.
L'enquête se dénoue vraiment au dernier moment; Vargas nous amène là où personne ne pensait aller.
Les enquêtes se confondent, s'imbriquent et nous accompagnent dans des dédales parfois imprévisibles.
Le nombres de personnages vraiment ne m'a pas gênée parce que tous ont leur place bien spécifiques et ils nous sont très bien décrits.
Je me suis sincèrement régalée !

 

D'autres romans de la même auteure, sont ICI.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lilibook 13/02/2011 21:55


je n'ai lu qu'un Vargas mais je compte bien poursuivre. POurquoi pas avec celui-ci...


Mélusine 14/02/2011 07:28



Pourquoi pas ??? et tu passeras un excellent moment !
Merci de ta note sur mon blog.
Bonne journée



Philippe D 11/02/2011 22:01


Je le lirai certainement comme les autres bouquins de Vargas mais quand? Toujours le temps qui manque.
Passe un bon weekend.


Laeti (histoires-de-livres) 10/02/2011 16:35


Ok ;)


Laeti (histoires-de-livres) 10/02/2011 11:17


c'est celui là! Tu as du te tromper! :)


Mélusine 10/02/2011 16:34



Oups oups et re oups ! je rectifie, donc c'est "Debout les morts" du même auteur.



Laeti (histoires-de-livres) 09/02/2011 17:24


Ca me donne envie! J'aime bien la description que fait Rétancourt des autres à veyrenc.
Je vais l'ajouter à ma wish list!


Mélusine 09/02/2011 19:52



Je pense que tu ne seras pas déçue ! et puis je te conseille du même auteur "Dans les bois éternels". Trop bien !