Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 19:50

Ce crétin de prince charmant

 

Auteur : Agathe HOCHBERG

Genre : Roman (Chick Lit)
Éditions : Pocket
Date : 2005
Nombre de pages : 246

ISBN : 978-2266143295

Quatrième de couverture :

Une chose est sûre : le chevalier servant n'existe pas ! Beau parleur, mesquin, égoïste, obsédé, irresponsable, voire désespérément immature, le mâle du XXIe siècle pencherait plutôt du côté " odieux crapaud ", avec tout ce qu'il faut de ridicule et de veulerie affichée.
Et ce n'est ni Ariane, jeune Parisienne branchée, mariée " par intérim " à un jeune loup de la finance aussi agaçant qu'absent, ni Justine, charmante célibataire juive new-yorkaise adepte des cuites au saké et névrosée de première, qui vous diront le contraire. La preuve, les innombrables et irrésistibles mails que nos deux trentenaires délaissées - et déchaînées - ont décidé de s'envoyer le temps d'un jeu de massacre transatlantique à la fois acerbe et drolatique...


Mes impressions :

 

J'ai choisi cette lecture en raison de sa couverture et de son titre ; je souhaitais lire un livre plein d'humour, je ne cherchais pas de grande littérature. Mes dernières lectures, étant assez tristes, j'avais besoin de distraction et de légèreté et j'avoue m'être bien amusée avec celle-ci.

Ariane est parisienne, elle a 32 ans. Elle est mariée à Vincent, un analyste financier qui vit à Londres trois jours par semaine et qui oublie de la prévenir lorsqu'il ne rentre pas ou plus tard que prévu...Le reste du temps elle le passe avec ses amis célibataires qui se font une idées précise du mariage.

Elle rencontre Justine justement lors d'un mariage où elles sont témoins. Justine est célibataire et pas fière de l'être.
Lorsqu’elles rentrent chez elles, elles décident de rester en contact par Emails, lesquels se veulent denses et intimistes.
Elles partagent des idées tantôt délirantes, tantôt métaphysiques, elles parlent de leur valeur, de leurs principes, de leurs déprimes, leur mauvais choix, en mêlant autodérision et humour noir et grinçant.
Elle se racontent la vie de leurs amis respectifs ; elles les jaugent, s'extasient ou critiquent.

Bref nous sommes témoins d'une comédie féminine, amusante, ironique, remplit de vérités sarcastiques sur les hommes et le prince charmant en particulier.
De même l'auteur évoque les différences relatives entre les deux sexes, les clichés sont parfois tenaces.
Les amies se font une idée du prince charmant et espèrent le trouver coûte que coûte mais elles s'aperçoivent que la réalité est bien différente, ainsi elle rentre de plein fouet dans le monde des adultes.
Ce livre est rempli d'humour, j'ai beaucoup souri ! Ariane hormis ces échanges d'Emails nous raconte sa vie et son quotidien et à la fin du livre les deux amies se retrouvent à New York; Ariane décide d'y passer quelques jours chez sa tante et elle rend visite à Justine...chacune avec la crainte de décevoir l'autre … mais l'amitié ne s'arrête pas à cela ! On apprécie l'autre aussi pour ses différences.
La fin est quelque peu triste et surprenante mais rappelle sans détour que la solitude de notre société est un fait et peut être un fléau. Les gens sont de plus en plus superficiels, ce qui peut amener à des drames.
La construction du roman est très actuelle, à l'image et conforme à l'heure du numérique et de l'Internet.
D'ailleurs comme dans « Quand souffle le vent du Nord » et « La septième vague » de Daniel Glattauer les relations épistolaires ont le vent en poupe.

 

En résumé je dirai que ce livre est un portrait de la vie amoureuse et de la vie tout court de deux jeunes femmes et de leurs amis.
Finalement même si la vie n'est pas idéale il faut se contenter de ce qu'elle nous offre. L'herbe n'est pas toujours plus verte ailleurs. Alors autant se donner les moyens de faire avec et pourquoi pas de l'embellir.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Laeti (histoires-de-livres) 08/10/2011 15:51


Moi aussi! C'est sans prise de tête! :)


Laeti (histoires-de-livres) 07/10/2011 15:46


Tu m'étonnes! C'est sûr qu'après ce témoignage "la mort de lara", tu avais bien besoin de qqchose d'un peu plus léger...
Je sais aussi qu'il est parfois agréable de se détendre avec de la chick lit :)


Mélusine 07/10/2011 19:11



Eh oui tu as tout compris !
De temps en temps ce genre là me délasse ...



Dona Swann 27/08/2011 14:53


L'entrée dans l'âge adulte (et la réalité) de deux pimprenelles délirantes, c'est vrai que ça peut faire l'objet d'un livre... et si c'est raconté avec humour, on ne va pas se plaindre.


Mélusine 27/08/2011 17:30



Oui tout à fait ! tu as bien ressenti le thème et sa présentation !



Philippe D 26/08/2011 20:12


Je viens répondre à ta question. Felicidad compte environ 300 pages mais c'est très vite lu.
Bon weekend.


Philippe D 24/08/2011 20:10


Je ne suis pas sûr de vouloir comprendre les filles!!! LOL


Mélusine 24/08/2011 20:13



looool ! tu as raison, garder une part de mystère est plutôt une bonne (sage ?) décision