Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 07:24



Genre : BD Ados-adultes
Scénariste : Jean Christophe CAMUS
Dessinateur : Olivier TALLEC
Coloriste : Olivier TALLEC
Nombre de pages : 112
Editions : Gallimard
Collection : Bayou
ISBN : 978-2-061209-3


Résumé de bodoi.info/critiques:


Maria, 13 ans, est une jeune Brésilienne à la peau claire. Elle vit à Copacabana, dans une résidence plutôt chic, et fréquente à l'école des gamines privilégiées. L'adolescente grandit entourée de l'affection de sa mère, débordante de fierté à la vue de sa fille si bien intégrée à la bourgeoisie de Rio. Pour elle qui a la peau foncée, vient d'une favela et entretient sa progéniture à la sueur de son front (en travaillant comme femme de ménage), c'est une belle revanche sociale...

Préfacé par le musicien brésilien et ancien ministre de la Culture Gilberto Gil - qui loue la vision donnée ici de la famille, « fille d'un grand nombre de races, de religions, de cultures » -, cet ouvrage brasse de belles et généreuses idées. Qui peinent, par une certaine naïveté dans la mise en scène et le découpage, à embarquer le lecteur sans réserve. Mais le dessin d'Olivier Tallec séduit par ses contours joliment imprécis et à sa mise en couleurs ensoleillée. Il apporte une agréable dose de poésie à ce récit initiatique, basé sur l'acceptation de la différence.


Mes impressions :


Une histoire émouvante qui se passe en 1953. Une enfant de 13 ans métis vit auprès de sa mère analphabète très croyante mais les gens la prennent pour la bonne.
Elle protège Négrinha, en l'écartant de la flavela pour lui donner un meilleur avenir autre que celui de la misère et de l'injustice de la négritude.
Elle est élevée comme une bourgeoise blanche de Copacabana.
Negrinha un peu naïve sur ses origines, ne comprend pas et un jour entrant dans la flavela, elle sera bouleversée de voir d'où vient sa famille.
Jusqu'alors sa mère restait très discrète et évitait les questions de sa fille sur ses origines.
Cette histoire raconte la vie brésilienne dans son ensemble, les rues du Brésil, l'exclusion, le rejet, l'esclavage, et le fossé entre deux cultures.
Il est aussi question aussi d'amitié.
Je reçois cette BD comme une leçon de vie et un témoignage de toute une communauté.
Le trait graphique est léger, fragile mais cela n'enlève en rien le charme de cette BD, les couleurs sont flamboyantes et sobres à la fois.
Une BD qui fait réfléchir et qui est source de découvertes. L'auteur va à l'essentiel avec brio.
A découvrir.
A noter que Jean-Christophe Camus est franco-brésilien. Né à Paris en 1962, Negrinha est son premier livre en tant qu'auteur et l'histoire qu'il y raconte est inspirée de celle véridique de sa famille.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires