Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les lectures de Mélusine.
  • Les lectures de Mélusine.
  • : Bonjour et bienvenue chez moi :-). Vous trouverez ici mes modestes critiques littéraires composées au fil de mes lectures. Le monde de la littérature est si vaste que le partager me semblait très intéressant. Bonne lecture à tous...
  • Contact

Lecture en cours

Cléo et Sam de Helen BROWN

Archives

9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 17:14

 

Genre : Heroïc Fantasy
Auteur : Robert JORDAN
Editions : Rivages / Fantasy
Nombre de Pages : 424
ISBN : 2-86930-980-5

Quatrième de Couverture :


La Roue du Temps entrelace les fils des destinées et poursuit sa révolution. Le Mal - secondé par ses séides, fidèles de Shai'tan, Myrddraals, Trollocs, Draghkars, et par ses espions, rats et corbeaux - ne cesse de tendre ses pièges. Et pourtant, le plus dangereux de ces pièges pâlit face à celui que préparent les Enfants de la Lumière, prétendus défenseurs du Bien.
Les incidents de parcours s'annoncent nombreux pour Rand et ses compagnons leurs ennemis, un instant déroutés, s'acharnent à nouveau. La petite troupe, rejointe par Nynaeve qui estime de son devoir de ramener les quatre jeunes au bercail, se voit dispersée.
Perrin et Egwene s'avancent en aveugles dans une contrée inhabitée où ils rencontrent un homme étrange que protège une meute de loups; Rand et Mat continuent vers la ville de Caemlyn, premier lieu de rendez-vous sur la route de Tar Valon, cité des Aes Sedai, où ils seront enfin en sécurité et cependant, Lan, Moiraine et Nynaeve recherchent fiévreusement leurs traces pour les rejoindre à temps.
Un temps qui presse, car l'un des compagnons est peut être le Dragon réincarné, celui qui doit atteindre l'Œil du Monde et trouver le moyen de vaincre les Ténèbres. Et l'Œil du Monde lui même, quelle est donc sa véritable nature ? Et quels secrets recèle-t-il ?
C'est l'énigme qui se trouve au centre du second volume de cette fantastique épopée, La Roue du Temps, qui compte déjà des centaines de milliers de lecteurs aux Etats Unis. Cette fresque noire et gigantesque, six fois numéro I sur la liste des best sellers du New York Times, s'étend à travers l'espace et le temps, brassant peuplades mystérieuses, batailles mémorables, exploits extraordinaires. Ses héros et ses felons effroyables resteront longtemps dans les mémoires.


Mes impressions :

Jordan continue à nous narrer la longue marche des compagnons vers Tar Vallon.
Le chemin est semé d'embûches, les doutes en tout genre persistent.
Au début de ce tome 2, il y a des pièges autour de Rand et nous nous demandons toujours comment il va s'en sortir pour s'échapper de ceux qui le poursuivent.
Chaque compagnon dans ce tome devient de moins en moins naïf et se laisse moins dépasser par les évènements. Tous prennent possession de la dimension de leur destin.
Ils évoluent et s'affirment de plus en plus.

Après les séparations forcées, des compagnons pour échapper au Ténébreux, nous assistons aux retrouvailles après maintes péripéties. Ces retrouvailles sont touchantes et émouvantes. Ils se rendent compte que leurs destins sont liés et qu'ils ne peuvent y échapper.
Au fur et à mesure que nous avançons dans l'histoire, la roue du temps tisse les fils comme elle tisse l'amitié qui les unie peu à peu, même s'il persiste des appréhensions et des doutes, de la méfiance entre certains
d'entres eux.
Ils s'attachent les uns aux autres, comme nous lecteurs nous nous attachons à eux.

Le puzzle se construit petit à petit autour de leurs découvertes mais aussi autour de leurs pouvoirs qui se révèlent à eux sans précédents. (Sauf peut être ceux de Rand)

L'intrigue du poignard de Mat, crée des tensions et des appréhensions.
Les rebondissements sont efficaces parce que Jordan nous entraine dans un monde peuplé de créatures étranges qui sortent de nulle part, ou même des lieux (par exemple les voies) étranges.
Ce qui est étonnant et qui m'a fasciné c'est la propension de Jordan à semer le doute aux lecteurs : les frontières du bien et du mal ne sont jamais définies clairement.

Le choix des évènements par Jordan reste très original. Il a beaucoup d'imagination. C'est ce qui rend ce roman exceptionnel. Il arrive à nous étonner et à nous transporter par la par la nature des rebondissements auxquels on ne s'attend pas.

La lenteur du rythme que je notais dans le premier tome est moins perceptible puisque dans « L'œil du monde », il ne manque pas d'actions et je dirais même que l'action se situe aussi du côté de la psychologie et des pensées des personnages.

La profondeur du récit vient peut être aussi du fait que Jordan ne dévoile pas tout du monde qu'il décrit et de ce qui le compose, mais aussi, de la complexité et des nombreuses références historiques et légendaires. Le glossaire est fort utile.

A la fin, est révélé la véritable nature de Rand, ce qui motive le lecteur à commencé à lire le troisième tome dès avoir fini le second !

Une excellente suite donc riche en évènements, intrigues et scénarios.

 

Suite ICI.

Partager cet article

Repost 0

commentaires